Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Plus de 300 éléphants et 59 rhinocéros tués en 2013 au Kenya


Vendredi 28 Février 2014 modifié le Vendredi 28 Février 2014 - 08:59

Plus de 300 éléphants et 59 rhinocéros ont été abattus l'an dernier par des braconniers au Kenya, a annoncé jeudi le Service kenyan de protection de la Faune.




Le nombre d'éléphants tués a enregistré une baisse, passant de 384 en 2012 à 302 cette année, a indiqué la même source, précisant que le pays dispose encore d'environ 38.000 éléphants et quelque 1.030 rhinocéros.

Vers la mi-février, le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), basé à Nairobi, avait appelé la communauté internationale à prendre des mesures urgentes pour lutter contre le braconnage et le commerce illégal des espèces sauvages.

Dans une déclaration à la Conférence internationale sur le commerce illicite d'espèces sauvages, tenue à Londres, le PNUE affirme que la communauté internationale se rassemble dans la solidarité et la volonté d'envisager une action essentielle pour enrayer la crise mondiale du braconnage et du commerce illégal des espèces sauvages.

"Cette criminalité, alimentée par la demande et l'anarchie, est non seulement en train de détruire les espèces, les habitats et les communautés, mais met également en péril la paix et la sécurité internationales", met en garde le Programme onusien.

Et d'ajouter que la hausse de l'abattage illégal des espèces ne menace pas seulement les populations d'animaux sauvages, mais aussi les moyens de subsistance des communautés locales et la vie des gardes dans leur lutte pour endiguer ce fléau.

On estime qu'il reste moins de 500.000 éléphants en Afrique, contre plusieurs millions au milieu du XXe siècle. Outre le braconnage, leur survie est aussi menacée par l'extension des zones urbaines et la destruction de leur environnement.

"Aujourd'hui, la demande pour l'ivoire se taille un avenir sombre pour les populations d'éléphants déjà vulnérables. Les rhinocéros et les tigres de la planète, ainsi que d'autres espèces, feront face à un avenir similaire si nous n'agissons pas maintenant", souligne le Programme des Nations Unies pour l'environnement.
Vendredi 28 Février 2014 - 07:25





Nouveau commentaire :
Twitter