Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Plainte du père de Mohamed Merah: le parquet "s'étonne" de ne pas recevoir les vidéos


Mercredi 13 Juin 2012 modifié le Mercredi 13 Juin 2012 - 17:27




Plainte du père de Mohamed Merah: le parquet "s'étonne" de ne pas recevoir les vidéos
Le parquet de Paris "s'étonne" mercredi de ne pas avoir reçu les enregistrements vidéo présentés comme déterminants par les avocats du père de Mohamed Merah, l'auteur présumé des tueries de Toulouse et Montauban. Il précise qu'il attend ces pièces pour déterminer les suites à donner à cette plainte.

Le parquet rappelle dans un communiqué que les avocats de Mohamed Ben Alla Merah ont déposé lundi une plainte pour homicide volontaire, visant le directeur général de la police nationale, ainsi que les fonctionnaires du RAID. Il précise avoir "sollicité la communication immédiate des enregistrements vidéo allégués au soutien de cette plainte, en vain".

Le parquet "s'étonne que ces enregistrements n'aient toujours pas été communiqués". Il souligne que dès le 2 avril, l'avocate algérienne du père de Mohamed Merah, Zahia Mokhtari, avait déclaré à la presse qu'elle détenait deux vidéos de 20 minutes démontrant que le jeune homme avait été "utilisé par les services français et ensuite liquidé". Elle avait ajouté qu'elle allait remettre ces enregistrements à la justice française à l'appui d'une plainte pour meurtre.

"En l'absence de la communication de ces enregistrements, le parquet de Paris ne peut que constater des incohérences factuelles majeures entre les transcriptions figurant dans la plainte et les éléments objectifs de la procédure judiciaire", selon le communiqué.

Le parquet de Paris ajoute qu'aucun téléphone n'a été découvert lors de la perquisition menée dans l'appartement où Mohamed Merah a été tué par le RAID le 22 mars dernier, pas plus que sur le corps du suspect lui-même. Selon lui, il ressort des enregistrements réalisés par la police judiciaire pendant les négociations avec le jeune homme qu'il a "revendiqué la paternité des sept assassinats commis et fourni des indications effectives quant au lieu où se trouvait l'arme ayant servi à la commission de ces crimes".

Le parquet précise qu'il "reste en attente de la communication des supports allégués pour déterminer les suites à donner à cette plainte".

Mercredi 13 Juin 2012 - 17:15





Nouveau commentaire :
Twitter