Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Plainte après un appel d'un extrémiste juif à brûler des églises


Dimanche 9 Août 2015 modifié le Lundi 10 Août 2015 - 08:09

Les Eglises catholiques ont déposé plainte auprès de la police en Israël contre un juif extrémiste qui a appelé à brûler des églises, a indiqué dimanche un responsable ecclésiastique à l'AFP.




"L'assemblée des Ordinaires Catholiques de Terre sainte a déposé plainte contre Bentzi Gopstein, leader du mouvement extrémiste juif Lehava, à la suite de ses propos incitant à incendier des églises en Israël", a affirmé à l'AFP Wadie Abounassar.

"Lors d'un débat public, Gopstein n'a pas hésité à affirmer que la loi juive préconisait de détruire l'idolâtrie en terre d'Israël et qu'en conséquence les églises et les mosquées pouvaient être incendiées", a-t-il ajouté.

L'assemblée des Ordinaires Catholiques de Terre Sainte regroupe les représentants des différentes communautés catholiques.

"Ces propos qui interviennent après une suite préoccupante d'actes de vandalisme contre des Lieux Saints en Israël sont inacceptables. Ils incitent à la haine et font peser une réelle menace sur les édifices religieux chrétiens de ce pays", a indiqué de son côté le Patriarcat latin dans un communiqué.

"La communauté catholique de Terre Sainte a peur et se sent en danger. L'Assemblée en appelle aux autorités israéliennes afin qu'elles garantissent une vraie protection aux citoyens chrétiens de ce pays ainsi qu'à leurs lieux de culte", a poursuivi le communiqué.

"Ces actes ne peuvent plus être qualifiés d'isolés, il s'agit d'un véritable phénomène. Il faut que la loi soit appliquée", a ajouté M. Abounassar. "Les autorités doivent également s'en prendre à plusieurs rabbins qui incitent à la violence".

Le dernier de ces actes criminels contre de lieux saints chrétiens s'est produit le 18 juin lorsque des inconnus ont provoqué un incendie dans l'Eglise de la Multiplication sur les bords du lac de Tibériade. Trois extrémistes israéliens ont été inculpés.

Trois autres extrémistes soupçonnés d'exactions antichrétiennes et antipalestiniennes ont été placés en détention administrative, c'est-à-dire sans inculpation pour une période de six mois renouvelable.

Lehava est un groupe organisé qui dit lutter contre la perte de l'identité juive en particulier à travers le mariage entre juifs et Arabes. Il s'inspire de l'idéologie de Meir Kahana, fondateur du mouvement raciste anti-arabe Kach et dont le petit-fils fait partie des trois extrémistes placés en détention administrative.

Le nom de Lehava a été associé à l'incendie fin 2014 de la seule école bilingue arabe-hébreu de Jérusalem.
Dimanche 9 Août 2015 - 15:20

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter