Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Pierre Botton : "la prison est devenue l'école du crime"


Lundi 22 Avril 2013 modifié le Mardi 23 Avril 2013 - 21:56




Pierre Botton : "la prison est devenue l'école du crime"
Pierre Botton, l’un des prisonniers les plus célèbres de la Santé, incarcéré vingt mois pour abus de biens sociaux dans les années 1990, est revenu sur les menaces de Christophe Khider de s'évader une nouvelle fois après sa condamnation à 15 ans de prison, pour une évasion à l'explosif avec prise d'otages, à la centrale de Moulins, en 2009.

Selon Pierre Botton, qui œuvre aujourd’hui aux côtés de Véronique Vasseur dans son association Les prisons du cœur, le problème des prisons est qu'elles ne permettent pas la réinsertion mais incitent les détenus à se radicaliser. "Si on avait pris ces gens lors de leur toute première peine, ils ne seraient pas devenus des grands délinquants. La prison est devenue l'école du crime. C'est pour ça qu'il faut se battre contre la récidive. Lutter contre la récidive c'est faire moins de victimes. Aujourd'hui, la prison n'arrive plus qu'aux autres compte-tenu de toutes les lois. Notre combat, c'est que la première minute d'incarcération, soit la première minute de réinsertion", estime l'ancien détenu.

Lundi 22 Avril 2013 - 08:49






1.Posté par Bruno des Baumettes le 22/04/2013 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai été détenu aux Baumettes à Marseille au « deuxième nord » - une aile réservée aux détenus isolés : les pointeurs, les violeurs, les détraqués et autres personnes mises dans cette aile parce qu'elles ne peuvent pas, pour des raisons de sécurité, voire de vie ou de mort, être mélangées avec les autres détenus de droit commun. C'est la première fois que je connaissais la détention aux Baumettes...

J'ai tenu un journal que j'ai mis en ligne : brunodesbaumettes.overblog.com , afin de témoigner de la vie d'un détenu. Ce journal n'est ni une 'confession', ni une 'mise en accusation', c'est seulement la transcription d'un quotidien, dans un quartier particulier d'une prison... particulière.

Nouveau commentaire :
Twitter