Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Pédophile libéré : le Roi Mohammed VI révoque le patron de l'administration pénitentiaire


Lundi 5 Août 2013 modifié le Mardi 6 Août 2013 - 02:45

Le roi Mohammed VI a révoqué lundi le directeur de l'administration pénitentiaire, après les protestations qui ont suivi la grâce accordée à un pédophile espagnol, a indiqué un communiqué du palais royal.
L'enquête a conclu que ladite administration, lorsqu'elle a été sollicitée par le Cabinet Royal, a transmis par inadvertance des informations erronées de la situation pénale de l'intéressé, selon le communiqué.




Benhachem, directeur de l'administration pénitentiaire
Benhachem, directeur de l'administration pénitentiaire
L'enquête ordonnée par le Roi au sujet de la procédure de libération du dénommé Daniel Galvan Fina, a permis de localiser la défaillance au niveau de la Délégation générale de l'administration pénitentiaire et de la réinsertion et de retenir son entière responsabilité, indique lundi un communiqué du Cabinet royal dont voici le texte intégral :

"Dès le moment où il a pris connaissance des erreurs qui ont entaché la procédure de libération du dénommé Daniel Galvan Fina, Sa Majesté le Roi, que Dieu L'assiste, a ordonné qu'une enquête approfondie soit diligentée et a confié les investigations à une commission présidée conjointement par le Ministre de l'Intérieur et le Procureur général près la Cour de cassation.

Conformément aux Hautes directives Royales, l'enquête portait sur la détermination des responsabilités et des points de défaillance qui ont conduit à cette libération.

Cette enquête a ainsi permis de localiser la défaillance au niveau de la Délégation générale de l'administration pénitentiaire et de la réinsertion et de retenir son entière responsabilité.

L'enquête a conclu que ladite administration, lorsqu'elle a été sollicitée par le Cabinet Royal, a transmis par inadvertance des informations erronées de la situation pénale de l'intéressé, qui faisait partie d'une liste de 48 détenus de nationalité Espagnole.

En conséquence Sa Majesté le Roi a donné Ses Hautes Instructions à l'effet de procéder à la révocation du délégué général à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion.

Sa Majesté Le Roi que Dieu L'assiste réaffirme son constant et inébranlable engagement en faveur de la protection de l'enfance et du plein respect des dispositifs de l'Etat de droit".

Lundi 5 Août 2013 - 17:53





Nouveau commentaire :
Twitter