Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Parution de l'ouvrage "Le thé au Maroc saharien : de l'étrangeté à l'authenticité" d'Ahmed Bachir Damani


Mardi 22 Janvier 2013 modifié le Mardi 22 Janvier 2013 - 15:34




Le thé au Maroc saharien : de l'étrangeté à l'authenticité" d'Ahmed Bachir Damani vient de paraître récemment aux éditions "Malika", avec le soutien de l'Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du sud, dans le cadre de la série "Histoire et sociétés du Maroc Saharien".

Dans une présentation de ce livre de 204 pages (grand format), le professeur Abdelhak Mrini, historiographe du Royaume et conservateur du Mausolée Mohammed V, a souligné que cet ouvrage illustré figure parmi les études de grande valeur consacrées au thé et au cérémonial raffiné qui ponctue sa dégustation, au Maroc et plus particulièrement dans les régions sahariennes.

"Entendre le thé s'écoulant du bec des théières traditionnelles, les barads, pour être servi dans les verres, est un réel plaisir pour l'ouïe et la vue avant qu'il ne le devienne pour le goût et l'odorat", a estimé M. Mrini.

Le thé, "ce qu'il y a de meilleur à offrir aux invités", traduit également les liens d'amitié, de fraternité et d'affection qui unissent les familles, a-t-il ajouté.

L'auteur a fait remarquer, quant à lui, que le rituel du thé chez les habitants du Maroc saharien ne s'est répandu dans les différents milieux et catégories de la société que récemment.

"La tentative de délimiter l'histoire d'introduction du thé au Maroc et la manière dont il s'est répandu pour inclure les différentes régions et diverses franges de la société, s'étendant vers le sud pour englober l'ensemble de l'ouest du Sahara, demeurent des thèmes qui suscitent encore des discussions", a-t-il indiqué.

"Symbole d'hospitalité", le thé est devenu désormais à la portée de tout le monde, et est offert en différentes occasions publiques et privées, dans les hô tels, restaurants et cafés, sous les tentes des nomades et les ksours des oasis , a ajouté M. Bachir Damani lorsqu'il a évoqué le phénomène de diffusion du thé dans le Maroc saharien.

Chercheur dans l'histoire et le patrimoine du Maroc saharien et diplô mé d'études approfondies en littérature moderne (Université Mohammed V de Rabat), Ahmed Bachir Damani occupe actuellement le poste d'administrateur principal au sein de l'administration territoriale.

Mardi 22 Janvier 2013 - 15:30