Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Paris veut saisir le Conseil de sécurité après les attaques contre ses représentations diplomatiques en Syrie (Juppé)


Mardi 12 Juillet 2011 modifié le Mardi 12 Juillet 2011 - 23:12




Paris veut saisir le Conseil de sécurité après les attaques contre ses représentations diplomatiques en Syrie (Juppé)
La France prévoit de saisir le conseil de sécurité de l'ONU après les attaques contre ses représentations diplomatiques en Syrie, a annoncé mardi le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé.

"Nous sommes en train, aux Nations Unies, de regarder si le Conseil de sécurité peut s'emparer de ce sujet", a-t-il dit sur les ondes de la radio France Info.
"Nous appelons de nouveau les autorités syriennes à faire leur devoir. Tout gouvernement doit assurer la sécurité des ambassades et représentations diplomatiques. Nous appelons instamment les autorités syriennes à le faire", a-t-il insisté.

Trois agents de l'ambassade de France à Damas ont été blessés lundi dans de nouvelles attaques de groupes "bien organisés" visant pour le deuxième jour consécutif les locaux des représentations diplomatiques française et américaine en Syrie.

Ces attaques interviennent après des visites effectuées la semaine dernière par les ambassadeurs français et américain à la ville syrienne de Hama, assiégée par l'armée syrienne.

Paris avait déclaré vendredi que la visite de son ambassadeur dans cette ville confirmait sa préoccupation sur le sort de la population face à la répression exercée à son encontre par le régime syrien.

La France peine à obtenir un accord au niveau du conseil de sécurité pour condamner la répression en Syrie du fait de l'opposition de la Russie.

"Nous essayons de convaincre les Russes notamment qu'il n'est pas acceptable que le Conseil de sécurité laisse se produire ce qui est en train de se produire en Syrie", souligné M. Juppé.



Mardi 12 Juillet 2011 - 23:05

Atlasinfo avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter