Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Pape François : mourir de faim dans un monde d'opulence est "scandaleux"


Vendredi 21 Juin 2013 modifié le Vendredi 21 Juin 2013 - 14:48




Pape François : mourir de faim dans un monde d'opulence est "scandaleux"
Le pape François a lancé un appel à la communauté internationale à "passer outre l'indifférence" des politiques qui excluent les plus vulnérables et exacerbent la faim et la pauvreté dans le monde.

"Tout le monde sait que les niveaux de production actuels sont suffisants, pourtant des millions de personnes souffrent toujours de la faim, et en meurent. C'est absolument scandaleux", s'est indigné le pape durant une audience accordée au Vatican aux participants à la 38ème Conférence de l'organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) qui se tient du 15 au 22 juin à Rome.

La crise économique mondiale ne peut "continuer à servir d'alibi", a-t-il insisté jeudi devant les délégués de pays de toutes les régions du monde tout en soulignant que "la crise ne sera pas complètement terminée tant qu'on n'examinera pas les situations et les conditions de vie en fonction des personnes et en termes de dignité humaine".

Le pape a prévenu, à cet égard, que les personnes et leur dignité risquent de "n'être plus que de vagues abstractions face au recours à la force, à la guerre, à la malnutrition, à la marginalisation, à la violation des libertés fondamentales ainsi qu'à la spéculation financière qui affecte actuellement les prix de l'alimentation, en la traitant comme n'importe quelle marchandise, nonobstant sa fonction première".

"Il faut s'opposer aux intérêts économiques à courte vue et à la volonté de puissance de quelques-uns, qui excluent la majorité de la population mondiale, l'acculant à la pauvreté et à la marginalisation et causant l'effondrement de la société", a-t-il affirmé.

Au cours de l'audience, le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva a souligné que "la lutte contre la faim doit n'avoir ni couleur, ni religion, ni appartenance politique". "Eradiquer la faim est une nécessité absolue si nous voulons un avenir vraiment durable, et plus sûr. C'est logique du point de vue politique et économique, et sur le plan moral et éthique, cela s'impose", a-t-il ajouté.

La 38ème Conférence de la FAO tient ses travaux, au siège romain de l'organisation, sous la présidence de Mohammad Asif Rahimi, ministre afghan de l'agriculture, de l'irrigation et de l'élevage.

Vendredi 21 Juin 2013 - 12:04





Nouveau commentaire :
Twitter