Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





"On ne répond pas aux critiques en coupant des têtes" (Rohani)


Mardi 5 Janvier 2016 modifié le Mardi 5 Janvier 2016 - 12:18




L'Arabie saoudite ne peut pas répondre "aux critiques en coupant des têtes", a déclaré mardi le président iranien Hassan Rohani après l'exécution d'un dignitaire chiite saoudien qui a provoqué une grave crise régionale.

"On ne répond pas aux critiques en coupant les têtes. J'espère que les pays européens qui réagissent toujours aux questions liées aux droits de l'Homme feront leur devoir", a déclaré le président Rohani en recevant le ministre danois des Affaires étrangères, Kristian Jensen, en visite à Téhéran.

"L'Arabie saoudite ne peut pas faire oublier son crime d'avoir coupé la tête d'un dignitaire religieux avec la rupture de ses relations", a-t-il ajouté.

Les responsables iraniens ont condamné avec virulence l'exécution au sabre du dignitaire religieux chiite saoudien, cheikh Nimr al-Baqer al-Nimr par l'Arabie saoudite en affirmant que Ryad paiera "un prix élevé".

De nombreuses manifestation ont eu lieu en Iran et dans d'autres pays du Moyen-Orient contre cette exécution.

Des manifestants iraniens ont attaqué et incendié les missions diplomatiques de l'Arabie saoudite à Téhéran et à Machhad pour protester contre cette exécution.

Les responsables iraniens, notamment le président Rohani, ont condamné cette attaque et la justice a arrêté une quarantaine de personnes.

L'Arabie saoudite et plusieurs de ses alliés sunnites ont rompu ou réduit leurs relations diplomatiques avec l'Iran chiite, aggravant la crise et faisant redouter l'escalade dans une région déjà en proie à plusieurs guerres.

Mardi 5 Janvier 2016 - 12:16

AFP




Nouveau commentaire :
Twitter