Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Obama inaugure à Washington le musée national d'histoire afro-américaine


Samedi 24 Septembre 2016 modifié le Dimanche 25 Septembre 2016 - 00:21

Le président américain Barack Obama a inauguré, samedi à Washington, le musée national d'histoire afro-américaine (NMAAHC) lors d’une cérémonie marquée par la présence de plus de 20.000 personnes.




"L'histoire afro-américaine n’est pas séparée de l'histoire américaine. Ce n'est pas le côté caché de l'histoire américaine, c'est central à l'histoire américaine", a indiqué le président Obama lors de la cérémonie d’inauguration.

L’imposant bloc paré de bronze, situé sur le National Mall, à deux pas de la Maison Blanche, "raconte une partie essentielle de notre histoire américaine", a souligné M. Obama, qui a assuré qu’"une grande nation ne cache pas ses défauts".

Pour sa part, l'ancien président américain George Bush, qui avait signé une loi en 2003 autorisant la création du musée, a relevé que la bâtisse "montre notre engagement à la vérité" et "la volonté de changement de notre nation".

Le musée de six étages, dont les travaux ont duré 13 ans, a été, conçu par l'architecte britannique d'origine tanzanienne David Adjaye.

Le dernier-né des musées de la "Smithsonian Institution" s’étend sur une superficie de 37.000 m2, et raconte l’histoire de l’Amérique du point de vue des Afro-Américains par le biais de près de 3.000 pièces d’art et 12 expositions.

L’inauguration de ce musée, qui a coûté près de 540 millions de dollars, a été marquée également par la présence d’éminentes personnalités et de stars, notamment la Première Dame Michelle Obama, le président de la Chambre des représentants, Paul Ryan, le président de la Cour suprême fédérale John Roberts, l'animatrice et productrice de télévision Oprah Winfrey, le chanteur de Soul Stevie Wonder et l’acteur Will Smith.

L’inauguration de ce musée intervient dans un contexte marqué par de fortes tensions raciales et de nombreuses manifestations contre les violences policières, en raison de la mort d’Afro-américains abattus par des policiers dans plusieurs villes américaines.

Avec MAP
Samedi 24 Septembre 2016 - 23:30





Nouveau commentaire :
Twitter