Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Obama exhorte le Pakistan à agir de façon sérieuse contre les extrêmistes


Dimanche 24 Janvier 2016 modifié le Dimanche 24 Janvier 2016 - 13:24

Barack Obama a exhorté le Pakistan à montrer son "sérieux" dans la lutte contre les réseaux islamistes pakistanais, estimant que le récent massacre d'étudiants mettait en relief la nécessité d'une action forte.




Dans un entretien à l'agence Press Trust of India (PTI) publié dimanche, le président américain a salué les récentes arrestations réalisées par les forces de sécurité pakistanaises mais estimé que le Pakistan devait s'engager plus fortement dans cette lutte.

"Le Pakistan a l'opportunité de montrer son sérieux dans sa capacité à délégitimer, perturber et démanteler les réseaux terroristes", a dit Obama.

"Dans cette région et dans le monde, il ne doit y avoir aucun tolérance pour les refuges (de ces réseaux) et les terroristes doivent être traduits devant la justice".

L'attaque contre une université du nord-ouest du Pakistan mercredi a fait 21 morts, une opération revendiquée par les talibans pakistanais intervenue un an après le massacre de plus de 150 personnes dans une école de Peshawar.

Cette attaque de 2014 contre une école gérée par l'armée avait pourtant poussé les militaires à intensifier leur offensive contre les groupes armés dans les zones tribales du nord-ouest, tuant des milliers de personnes et repoussant des combattants jusqu'en Afghanistan.

Obama a estimé que ces actions contre les réseaux jihadistes constituaient une "politique appropriée" mais que le Pakistan "pouvait et devait" faire plus.

"Depuis lors (Peshawar), nous avons vu que le Pakistan avait sévi contre plusieurs groupes identifiés", a dit Obama.

"Nous avons aussi vu que le terrorisme subsistait au Pakistan, avec par exemple la récente attaque contre une université dans le nord-ouest du Pakistan".

L'Inde a pour sa part imputé au groupe Jaish-e-Mohammed, basé au Pakistan, la responsabilité de l'attaque contre une de ses bases aériennes près de la frontière pakistanaise qui a fait sept morts parmi ses soldats.

Cette attaque est "un autre exemple du terrorisme inexcusable que l'Inde doit supporter depuis bien trop longtemps".

Peu avant cette attaque, le Premier ministre Narendra Modi avait rendu visite pour la première fois au Pakistan, rencontrant de manière inattendue son homologue Nawaz Sharif chez lui.

Modi n'a pas renoncé à renouer le dialogue avec le Pakistan en dépit de cette attaque et Obama a approuvé cette décision.

"Les deux dirigeants poursuivent leur dialogue sur la façon d'affronter l'extrémisme violent et le terrorisme dans la région", a dit le président américain.
Dimanche 24 Janvier 2016 - 13:23

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter