Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Obama appelle de nouveau le Congrès à autoriser le recours à la force militaire contre Daesh


Lundi 7 Décembre 2015 modifié le Lundi 7 Décembre 2015 - 09:33

Le Président américain Barack Obama a réitéré, dimanche soir, son appel au Congrès pour qu'il vote en faveur de l'autorisation de la force militaire contre le groupe Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie.




"Si les membres du Congrès estiment, tout comme moi, que nous sommes en guerre avec l'EI, ils doivent voter en faveur d'une autorisation permettant l'usage de la force militaire contre ces terroristes", a indiqué M. Obama dans une adresse à la nation depuis le bureau ovale.

Le chef de l'exécutif américain, qui a rappelé que son administration avait soumis une demande à ce propos l'année dernière, a exhorté les congressmen à démontrer que le peuple américain "demeure mobilisé et engagé dans la lutte contre cette menace terroriste".

Il a, toutefois, réitéré que les Etats-Unis ne se laisseraient pas entraîner dans une guerre terrestre contre le groupe extrémiste en Irak et en Syrie.

Abordant la fusillade meurtrière de San Bernardino en Californie, le locataire de la Maison Blanche a affirmé qu'il s'agit-là d'un "acte terroriste qui visait à tuer des innocents".

"Même si rien n'indique que les auteurs de ce crime faisaient partie d'un vaste groupe organisé ou d'une cellule terroriste, il est clair que ces deux personnes ont suivi la voie délétère de la radicalisation", a-t-il indiqué.

Il a, également, appelé le Congrès à examiner les moyens d'interdire la vente d'armes à feu aux personnes figurant sur la liste d'interdiction de vol "no-Fly list".

M. Obama a précisé, dans ce contexte, que le département d'Etat et le département de la Sécurité intérieure (DHS) procèderont à renforcer le programme d'exemption de visas en vue de déterminer si les visiteurs bénéficiaires ont séjourné dans des pays "qui sont des paradis pour terroristes".

Le Président américain a, par ailleurs, mis en avant le rôle "majeur" de la communauté musulmane dans la lutte contre la radicalisation aux Etats Unis.

"La menace terroriste est bien réelle, mais nous finirons par la vaincre", a-t-il dit, réitérant la détermination de son pays à "détruire l'EI et tous les groupes terroristes".
Lundi 7 Décembre 2015 - 09:33





Nouveau commentaire :
Twitter