Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Nouakchott : colloque international des imams et oulémas ouest-africains sur les droits de la femme dans l'Islam


Mardi 13 Septembre 2011 modifié le Mardi 13 Septembre 2011 - 18:15

Les travaux d'un colloque international des imams et oulémas ouest-africains sur les droits de la femme dans l'Islam ont démarré lundi matin à l'hôtel T'Feila à Nouakchott.




Nouakchott : colloque international des imams et oulémas ouest-africains sur les droits de la femme dans l'Islam
Organisée par le Forum de la pensée islamique et du dialogue des cultures en collaboration avec d'autres institutions internationales spécialisées, cette rencontre tenue sous le thème: "la position de l'Islam vis-à-vis des pratiques néfastes contre la femme" voit la participation d'imams et d' oulémas du Sénégal, de la Guinée, de la Guinée Bissau, de la Gambie, du Mali, du Niger, en plus d'oulémas et de chercheurs d'Egypte et du Soudan.

Les participants au colloque auront à examiner les meilleurs moyens religieux permettant d' empêcher les pratiques néfastes contre les femmes et qui ont fait l'objet d'une fatwa en Mauritanie qui a eu des répercussions et échos dans le monde islamique.

Le colloque qui dure trois jours examinera et discutera différents sujets portant dans leur ensemble sur les pratiques néfastes contre les femmes.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, le ministre des affaires islamiques et de l'enseignement originel, M. Ahmed ould Neiny a indiqué que ce colloque contribuera davantage à l'édifiction de notre société, soulignant que la femme est le moteur de la fammille car étant l'école de la société et le plus important facteur dans l'éducation de nos générations futures. Il a aussi passé en revue l'intérêt qu'accorde l'Islam à la femme en toutes circonstances, avant de louer le choix des sujets qui seront débatus par le colloque qui, a-t-il dit, permettra d'appronfondir et de préciser les buts pour la mise en place d'une vision prospective et future contribuant à combler le vide et à rectifier les processus.

De son côté M. Cheikh Ould Zeine, président du forum de la pensée islamique et du dialogue des cultures a souhaité la bienvenue aux illustres Oulémas venus de pays frères et amis, indiquant que la participation de cette élite d'érudits de la nation à un forum comme celui-ci, permettra d'impulser en avant l'effort idéologique déployé pour éclairer l'image de l'Islam en tant que levier civilisationnel ne pouvant en aucun cas constituer un obstacle au développement et au progrès. Il a félicité également les organismes des nations unies en Mauritanie et la GTZ pour l'appui apporté à l'organisation de ce forum.

Pour sa part, Cheikh Hamden Ould Tah, secrétaire général de l'association des Oulémas de Mauritanie a souhaité lui aussi la bienvenue aux délégations participantes, précisant que le débat et le dialogue permettra d'appliquer les fatwas sur le terrain de la réalité. De son côté, la directrice résidente de la GTZ a salué les efforts déployés par la Mauritanie pour éradiquer les pratiques nuisibles à la femme, précisant que ces actions ont conduit à des fatwas réligieuses contre ces actes, remerciant les Oulémas mauritaniens pour l'intérêt accordé à ces sujets et exprimant le souhait de voir les débats du forum aboutir à des discussions fructuueses et "que la rédaction et la diffusion d'une fatwa régionale dans vos pays respectifs méneront à une plus grande réconnaissance des conséquences nocives de cette pratique néfaste et dans le long terme à l'abandon des mutulations génitales féminines (MGF) dans la région" a-t-elle dit. Elle a enfin rémercié le Forum de la pensée islamique et du dialogue des cultures et les autres PTF de l'Onu pour l'organisation de cette conférence. De son côté, Mme Coumba Ba Maar, Répresentante résidante du Pnud à Nouakchott a loué les engagements du gouvernement mauritanien pour faire face à toutes les pratiques nocives à la santé de la mère et de l'enfant.

L'ouverture du colloque s'est déroulée en présence du ministre de la justice, M. Abidine Ould El Kheir, le secrétaire général du ministère des affaires islamiques et de l'enseignement originel, le wali de Nouakchott et le président de la communauté urbaine de Nouakchott ainsi que de plusieurs Oulémas et hommes de pensée.



Mardi 13 Septembre 2011 - 09:33

Atlasinfo ave AMI




Nouveau commentaire :
Twitter