Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Nomination d'un ambassadeur homosexuel : pas de commentaires au Vatican


Mercredi 15 Avril 2015 modifié le Jeudi 16 Avril 2015 - 11:40




Nomination d'un ambassadeur homosexuel : pas de commentaires au Vatican
Le Saint-siège s'est refusé mercredi à tout commentaire après que le gouvernement français eut annoncé maintenir son choix d'un ambassadeur homosexuel au Vatican, une décision à laquelle cet Etat n'a pas répondu favorablement.

"Cette question n'est pas du ressort du bureau de presse du Saint-siège, je n'ai pas de commentaires à faire, car cela relève strictement des relations entre Etats", a réagi le porte-parole du Saint-siège, le père Federico Lombardi, interrogé par l'AFP.

Paris "reste sur sa proposition", concernant le choix de son ambassadeur auprès du Vatican, avait annoncé un peu plus tôt le porte-parole du gouvernement français, Stéphane Le Foll, à l'issue du conseil des ministres.

"La France a fait un choix d'avoir un ambassadeur auprès du Vatican. Ce choix s'est porté sur M. (Laurent) Stefanini et cela reste la proposition de la France", avait déclaré Stéphane Le Foll.

Un bras de fer feutré est engagé entre Paris et le Saint-Siège sur la nomination de ce diplomate homosexuel, le Vatican n'ayant pas donné de réponse à la proposition française, émise en janvier, ce qui équivaut à un désaveu.

De nombreuses conjectures ont circulé dans les médias français sur les raisons de ce blocage, M. Stefanini ayant déjà travaillé en tant que ministre conseiller entre 2001 et 2005 à l'ambassade de France près le Saint-Siège. Très apprécié au Vatican même, fervent catholique, discret sur son orientation sexuelle, M. Stefanini comptait beaucoup sur ce poste qui l'intéressait particulièrement.

Le pape est-il à l'origine du blocage ?, comme le laissent entendre certains médias, le Vatican veut-il faire payer au gouvernement français la loi sur le mariage homosexuel qu'il a toujours désapprouvé ? Le Vatican a pour le moment choisi le silence.

La France est depuis le début de l'année représentée au Vatican par un chargé d'affaires, comme cela avait été le cas en 2007-2008 pendant une crise diplomatique similaire entre les deux Etats. Le Vatican n'avait alors pas accordé son agrément à un autre diplomate français, également homosexuel, et le blocage avait persisté pendant plusieurs mois avant que Paris ne se résigne à proposer un autre nom.


Mercredi 15 Avril 2015 - 15:46

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter