Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Nicolas Sarkozy renomme Fillon au poste de premier ministre


Dimanche 14 Novembre 2010 modifié le Dimanche 14 Novembre 2010 - 10:51

Nicolas Sarkozy a renommé dimanche matin au poste de premier ministre François Fillon, qui avait présenté la démission de son gouvernement samedi soir. François Fillon doit désormais former un nouveau gouvernement.;




Nicolas Sarkozy renomme Fillon au poste de premier ministre
Dans un communiqué publié dimanche matin, la présidence de la République annonce la nomination de François Fillon au poste de Premier ministre, mettant fin à l’invraisemblable feuilleton d’un remaniement annoncé six mois à l’avance

"Le président de la République a demandé au Premier ministre de lui proposer un nouveau gouvernement", précise l'Elysée. Samedi soir, ce dernier avait remis sa démission à Nicolas Sarkozy.

François Fillon a déclaré qu'il s'engageait, "sous l'autorité du chef de l'Etat, avec détermination, dans une nouvelle étape". Le Premier ministre, reconduit à la tête du gouvernement,, a réaffirmé "la fidélité" de son "engagement aux côtés de Nicolas Sarkozy".

«Après trois années et demi de réformes courageuses, conduites malgré une sévère crise économique et financière mondiale, je m'engage, sous l'autorité du chef de l'Etat, avec détermination, dans une nouvelle étape», a aussitôt écrit le Premier ministre dans un communiqué publié par ses services, soulignant «la fidélité de [son] engagement aux côtés de Nicolas Sarkozy» et l’«adhésion à son action pour le pays».

En 2007, La nomination DE François Fillon à Matignon s’était imposée comme une évidence. Trois ans et demi plus tard, celui qui devrait se succéder à lui-même est devenu incontournable. La preuve? Nicolas Sarkozy, qui voulait tant changer de Premier ministre à mi-mandat, n’a pas réussi à contourner l’élu de la Sarthe.

Le couple Sarkozy-Fillon devrait poursuivre sa vie commune. Traité de "collaborateur" au début du quinquennat par le Président, François Fillon tient donc sa revanche. François Fillon tient donc sa revanche. Une victoire à l’usure plus qu’un triomphe pour cet élu solitaire, réservé et anti-bling-bling.

Reste désormais pour Nicolas Sarkozy à recoller les morceaux de cette singulière primaire qui s’est tenue entre le Premier ministre et le favori des «matignonables», Jean-Louis Borloo. Le président de la République aurait proposé le Quai d’Orsay à M. Borloo, reçu samedi en fin d’après-midi, qui se serait laissé le temps de la réflexion.

Dimanche 14 Novembre 2010 - 10:16





Nouveau commentaire :
Twitter