Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Nicolas Sarkozy en visite-surprise en Afghanistan : "Il faut savoir finir une guerre


Mardi 12 Juillet 2011 modifié le Mardi 12 Juillet 2011 - 12:16

C’est une visite-éclair, quelques heures seulement, préparée dans le plus grand secret. La première depuis trois ans, la troisième depuis son élection en 2007. Nicolas Sarkozy est arrivé ce matin en Afghanistan. Il a confirmé le retrait d'un millier de soldats français d'Afghanistan d'ici fin 2012. "Nous retirerons un quart de nos effectifs, c'est-à-dire 1.000 soldats, d'ici fin 2012", a déclaré le chef de l'Etat à des militaires français sur une base avancée à une trentaine de minutes d'hélicoptère de Kaboul, selon le pool de presse qui l'accompagne. Il a précisé que le reste du contingent français serait concentré dans la province de la Kapisa.




Nicolas Sarkozy en visite-surprise en Afghanistan : "Il faut savoir finir une guerre
Deux jours avant les célébrations du 14 Juillet et au lendemain de la mort d’un 64ème soldat français en Afghanistan, Nicolas Sarkozy est arrivé ce matin à Kaboul pour une visite de quelques heures aux troupes engagées sur le terrain : quelque 4.000 militaires actuellement déployés pour la plupart dans le district de Surobi, dans la province de la Kapisa et à Kaboul.

Un millier de soldats français quitteront l’Afghanistan "d’ici fin 2012"

Lors d’un discours prononcé sur la base militaire avancée de Tora, le chef de l’Etat a confirmé le retrait d’Afghanistan d’un quart des effectifs militaires français, "c’est-à-dire 1.000 soldats, d’ici fin 2012 ". Le reste du contingent français restera concentré "en Kapisa’, a-t-il indiqué.

Le 24 juin dernier, le président français avait annoncé que "plusieurs centaines" de soldats français quitteraient le pays "d’ici à la fin de l’année, début de l’année prochaine", sans plus de précisions. " Il faut savoir finir une guerre ", a-t-il ajouté ce matin devant la presse. Nicolas Sarkozy qui a aussi confirmé le calendrier du processus de retrait : ’" En 2014, tous les soldats français seront partis d’Afghanistan ".

Nicolas Sarkozy est ensuite retourné à Kaboul pour y rencontrer notamment des membres de la communauté française. Le chef de l’Etat s’est également entretenu avec de hauts responsables de l’Otan, dont le général américain David Petraeus, commandant des forces internationales dans le pays. Il devait clore sa visite par un déjeuner avec le président afghan Hamid Karzaï.

Mardi 12 Juillet 2011 - 11:40





Nouveau commentaire :
Twitter