Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Nicolas Sarkozy appelle le Conseil de sécurité à imposer la zone d'exclusion demandée par la Ligue arabe


Mercredi 16 Mars 2011 modifié le Mercredi 16 Mars 2011 - 22:23

Le président français , Nicolas Sarkozy a appelé mercredi les chefs d'état des pays membres du Conseil de Sécurité de l'ONU à "répondre sans délai" à l'appel de la Ligue Arabe pour imposer une zone d'exclusion aérienne en Libye et à fournir une protection aux populations.




Nicolas Sarkozy appelle le Conseil de sécurité à imposer la zone d'exclusion demandée par la Ligue arabe
Dans une lettre adressée à ces chefs d'état, rendue publique mercredi par l'Elysée, M. Sarkozy a affirmé que le régime libyen "n'a tenu aucun compte des demandes unanimes du Conseil" pour mettre fin aux violences et a "poursuivi ses actions meurtrières contre son peuple".

Aussi, il est "plus que temps pour la communauté internationale, à travers le Conseil de sécurité, de se rassembler pour tirer les conséquences de cette situation et répondre sans délai à l'appel pressant de la Ligue des Etats arabes", écrit-il.

La France "appelle solennellement tous les membres du Conseil de sécurité à prendre pleinement leurs responsabilités et à soutenir cette initiative", concrétisée par le projet de résolution diffusé par le Liban, ajoute M. Sarkozy.

Le Conseil de la Ligue arabe a demandé le 12 mars, en particulier au Conseil de sécurité des Nations Unies "de prendre toutes les mesures nécessaires pour imposer immédiatement une zone d'exclusion aérienne à l'encontre des appareils militaires libyens " et " les mesures préventives qui permettent de fournir une protection aux populations libyennes ou résidentes en Libye ou ressortissantes de différentes nationalités".

"Ensemble sauvons le peuple libyen martyrisé ! Le temps se compte maintenant en jours, voire en heures. Le pire serait que l'appel de la Ligue arabe et les décisions du Conseil de Sécurité soient mis en échec par la force des armes", s'est alarmé le président français.




Mercredi 16 Mars 2011 - 22:16





Nouveau commentaire :
Twitter