Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Nice: "Il semble que le tueur se soit radicalisé très rapidement" (Cazeneuve)


Samedi 16 Juillet 2016 modifié le Samedi 16 Juillet 2016 - 21:58




Nice: "Il semble que le tueur se soit radicalisé très rapidement" (Cazeneuve)
L'auteur de l’attentat de Nice semblait s'être radicalisé "très rapidement", a affirmé samedi le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Nous sommes face à "un attentat d’un type nouveau," a indiqué M. Cazeneuve dans une déclaration à la presse à l’issue d’un conseil restreint de sécurité et de défense, présidé par le président François Hollande, notant que cet individu ne s’était pas distingué par une adhésion à l’idéologie islamiste radicale.

Il "n'était pas connu des services de renseignement", a dit le ministre, estimant que désormais, "des individus sensibles au message de Daesh s'engagent dans des actions extrêmement violentes sans nécessairement avoir participé aux combats, sans nécessairement avoir été entraînés". Il a en outre affirmé que le traumatisme occasionné lors de l’attentat de Nice montre "l’extrême difficulté de la lutte antiterroriste".

Pour sa part, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian a indiqué qu’après la revendication de l'attentat de Nice par Daesh, il faut continuer de combattre ce groupe là où il est. Il a en outre rappelé que l’effectif de l’opération Sentinelle destinée à protéger les points sensibles du territoire français face à la menace terroriste sera maintenu à 10.000 hommes.

De son côté, le porte-parole du gouvernement français Stéphane Le Foll a fait savoir que le président Hollande a insisté lors de la réunion du Conseil de défense sur la nécessité de la cohésion, de l’unité et du respect des valeurs républicaines de la France face au drame horrible de Nice, mettant en garde contre "la tentation de diviser le pays".

A rappeler que le groupe terroriste Daesh avait revendiqué samedi matin l'attentat de Nice. L’auteur de l’attaque, le chauffeur-livreur tunisien Mohamed Lahouaiej Bouhlel a été qualifié comme "un soldat" du groupe Etat islamique, par un communiqué de l’agence Amaq, cité par les médias.

La France a entamé, samedi, la première journée du deuil national décrété au lendemain du drame, dont le bilan s’élève à 84 morts et 202 blessés, parmi lesquels au moins 52 sont toujours en état d’urgence absolue.
Samedi 16 Juillet 2016 - 15:25





Nouveau commentaire :
Twitter