Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Neji Djelloul : «Ennahdha est une branche des Frères musulmans»


Dimanche 23 Juin 2013 modifié le Dimanche 23 Juin 2013 - 10:50

Pour Neji Djelloul, membre du bureau politique d'Al-Jomhouri et universitaire spécialiste d'islam politique, le parti Ennahdha fait partie du mouvement international des Ikhwan Muslimin (Frères musulmans).




Neji Djelloul : «Ennahdha est une branche des Frères musulmans»
«A part une minorité croyant à l'Etat civil, ne dépassant pas les 20% et n'ayant aucune influence, dont Hamadi Jebali, qui se cherche encore, la majorité des membres d'Ennahdha, dont le chef Rached Ghannouchi, sont étroitement liés au mouvement des Ikhwan Muslimin et tiennent à imposer la chariâ dans le pays», a déclaré ce spécialiste de l'islam dans une intervention sur Hannibal TV.

Selon M. Djelloul, il n'y a aucun doute sur le fait qu'Ennahdha est une branche des Ikhwan Muslimin. «D'ailleurs, c'est pour cette raison que Hamida Ennaïfar (l'un des fondateurs du mouvement, Ndlr) a toujours appelé Ennahdha à se ''tunisifier''. Dans tous ses discours, M. Ghannouchi a toujours souligné la victoire de Sayed Qotb et Hassan El Banna. Ennahdha qui a un complexe avec l'intelligentsia du pays, est venu, on le sait, combattre l'islam tunisien», a précisé M. Djelloul.

Ce dernier a rappelé que Rached Ghannouchi a toujours dit qu'Ennahdha n'a rien à voir avec la Zitouna, et «de par tous les termes utilisés et qui sont écrits dans les ouvrages de Rached Ghannouchi, Ennahdha reste radical et étroitement lié aux Ikhwan Muslimin. C'est pour toutes ces raisons qu'on est en train de s'en prendre aux intellectuels, de profaner les mausolées, etc.», a-t-il ajouté.

Plusieurs dirigeants politiques, chercheurs universitaires et représentants de la société qualifient, aujourd'hui, Ennahdha, de parti des Ikhwan Muslimin. Ceci a souvent provoqué des réactions négatives des militants de ce parti. Comme celui d'avant-hier, à l'Assemblée nationale constituante (Anc) entre le député d'Ennahdha Nejib Ben Mrad et sa collègue Samia Abbou du parti Attayar Al-Dimocrati (Tendance démocratique), qui a utilisé le mot «Khwanjia» (diminutif Ikhwan Muslimin) pour parler d'Ennahdha.

Dimanche 23 Juin 2013 - 10:45

Avec Kapitalis




Nouveau commentaire :
Twitter