Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Ne pas grossir... pour ne jamais avoir à maigrir


Lundi 5 Juillet 2010 modifié le Mardi 6 Juillet 2010 - 00:01




Ne pas grossir... pour ne jamais avoir à maigrir
Alors que l'été est enfin installé, il est sans doute un peu tard pour entreprendre un régime drastique. Mais c'est le moment choisi par la fondation Coeur et Artères pour rappeler que le meilleur moyen de garder la ligne, et la santé, c'est de faire attention au quotidien. Dans son dernier communiqué, elle cite deux chiffres qui peuvent donner à réfléchir : manger chaque jour l'équivalent d'un demi-morceau de sucre en plus de ses besoins peut entraîner un surpoids de 10 kilos au bout de dix ans ! De plus, marcher trop peu, six minutes de moins que le temps nécessaire en fonction de son alimentation et de ses activités ajoute 12,4 kilos supplémentaires toujours au bout de dix ans.

En pratique, la fondation explique donc comment éviter de prendre plus de 20 kilos en une décennie, sans faire de régime. Avec deux exemples à l'appui. D'abord celui d'un homme qui dépasserait chaque jour de 19 kilocalories, soit l'équivalent d'un demi-morceau de sucre seulement (soit 2,7 grammes), ses besoins énergétiques pendant 10 ans, sans pour autant augmenter son activité physique. Il prendra 10 kilos. Autre exemple : un homme à qui il "manquerait" chaque jour 24 kilocalories (soit 6 minutes de marche seulement), pour atteindre l'équilibre entre énergie dépensée et énergie absorbée prendra 12,4 kilos. Ce cas n'est pas rare. Le manque d'exercice physique fait partie intégrante de nos vies modernes. En 1960, un Français parcourait en moyenne 7 km par jour contre seulement 300 m aujourd'hui !

Calcul simpliste, évidemment. Mais qui a le mérite de montrer qu'un minimum d'attention au quotidien, une alimentation sans excès et un peu d'exercice physique (qui peut se limiter à monter ses escaliers à pied, faire ses courses à vélo ou jardiner) pourrait éviter à bon nombre de personnes d'entrer dans la spirale de la prise de poids, des régimes plus ou moins efficaces, voire néfastes pour la santé, alternant avec des périodes de "relâchement", des moments de désespoir et surtout de l'installation progressive de kilos toujours plus difficiles à perdre. De plus conserver un poids stable permet de préserver sa santé cardiovasculaire. Pour mémoire, les maladies cardiovasculaires constituent aujourd'hui la première cause de mortalité dans l'ensemble des pays développés et elles n'épargnent plus les pays émergents
Lundi 5 Juillet 2010 - 23:59

Le Point




Nouveau commentaire :
Twitter