Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





"Ne dites pas à ma fille que je suis au paradis" : la lettre d'une mère mourante à ses proches


Lundi 21 Décembre 2015 modifié le Mardi 22 Décembre 2015 - 10:06

Heather McManamy, morte d'un cancer à l'âge de 36 ans, a laissé une lettre à ses proches, postée par son mari sur Facebook.




Réussir à faire de l'humour dans une lettre testamentaire, Heather McManamy l'a fait. Cette jeune mère du Wisconsin (Etats-Unis), morte d'un cancer à l'âge de 36 ans, a écrit un long message à ses proches, posté sur Facebook par son mari, mardi 15 décembre. Il a été partagé plus de 17 000 fois depuis.

"J'ai de bonnes et de mauvaises nouvelles", commence-t-elle. "La mauvaise nouvelle, c'est qu'apparemment je suis morte. La bonne nouvelle, c'est que, si vous lisez cela, c'est que vous, vous ne l'êtes pas (à moins qu'ils n'aient le wifi dans l'autre monde)", ironise la jeune femme.

"Ce n'était pas un 'combat', c'était juste la vie"


Rendant hommage à "l'amour de sa vie", son mari, et à sa fille, Brianna, âgée de quatre ans, Heather McManamy est très claire sur les consignes qu'elle donne à ses proches et à ses amis : "S'il vous plaît, s'il vous plaît, s'il vous plaît, ne dites pas à Brianna que je suis au paradis. Dans son esprit, cela signifierait que j'ai choisi d'être ailleurs plutôt qu'avec elle. En réalité, j'ai fait tout ce que j'ai pu pour rester ici avec elle", écrit-elle.

Et ne dites pas non plus qu'elle "a perdu contre le cancer", ajoute la défunte. "Parce que le cancer a peut-être emporté une grande partie de moi, mais il n'a jamais pris mon amour, mon espoir ou ma joie. Ce n'était pas un 'combat', c'était juste la vie, qui est souvent brutalement aléatoire et injuste", philosophe-t-elle.

Une quarantaine de cartes pour sa fille


Elle enjoint enfin ses amis de danser à ses funérailles parce qu'ils savent que c'est ce qu'elle aurait voulu. "Et je crois que, bizarrement, je trouverai un moyen d'être là aussi (vous savez à quel point je déteste louper une occasion de faire la fête)", ajoute Heather McManamy. Elle conclut : "N'oubliez jamais, chaque jour compte."

La jeune mère a aussi tourné des vidéos posthumes et écrit une quarantaine de cartes pour sa fille, rapporte ABC. Son mari sera chargé de les distribuer à leur enfant tout au long de sa vie, pour les occasions importantes, "le permis, la première rupture, les mauvais jours comme les bons, son mariage", avait-elle expliqué à la chaîne. "Je veux juste qu'elle trouve son bonheur. La vie est courte. Si elle est fidèle à elle-même, tout sera OK."

Lundi 21 Décembre 2015 - 23:21

FranceTV info




Nouveau commentaire :
Twitter