Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Myriam Bourhail, franco-marocaine, meilleure bachelière de France avec une moyenne de 21, 03


Lundi 7 Juillet 2014 modifié le Mercredi 9 Juillet 2014 - 00:20

Française d'origine marocaine Myriam Bourhail, 18 ans, élève de terminale au lycée européen de Villers-Cotterêts (Aisne) n'a eu droit qu'à des 20/20 aux épreuves de son bac scientifique.




Myriam et son père Mohamed Bourhai
Myriam et son père Mohamed Bourhai
Myriam Bourhail "obtient la moyenne surréaliste de 21,03/20. Une performance qui pourrait l'introniser aujourd'hui meilleure bachelière 2014", rapporte ce lundi le journal Le Parisien,

"Ce qui est sûr, c'est que cette Française d'origine marocaine, fille d'un ouvrier et d'une mère au foyer, décroche d'ores et déjà la palme dans sa région de Picardie. Quand, vendredi, elle a découvert ses évaluations parfaites, elle n'a pas sauté au plafond. Ce n'est pas son genre", poursuit le parisien.

« J'ai affiché un gros sourire. Mais j'étais très étonnée, très fière, je ne m'attendais pas à ce que ça monte aussi haut », raconte-t-elle avant de remercier les professeurs de son « très bon établissement » (public) qui l'ont "très bien préparée".

Son diplôme, elle l'a « fêté tranquillement, en famille », avec ses parents et ses cinq frères et sœurs dont trois sont déjà engagés dans des études supérieures. "Son papa, Mohamed, né au Maroc, n'a cessé de l'encourager, lui qui a un bac scientifique mais qui a dû se contenter d'une carrière d'ouvrier", relève le journal.

« Mes parents nous ont toujours poussés à donner le meilleur de nous-mêmes, ils nous ont orientés aussi vers la culture », applaudit la brillante adolescente. Elle estime être une ambassadrice de la méritocratie républicaine. « Moi, j'ai la double culture ; la France, c'est le mélange, il faut mettre en avant cette diversité », s'enthousiasme-t-elle. A l'avenir,

Myriam aimerait s'engager, en particulier en politique. « J'ai envie d'aider les gens », confie-t-elle au Parisien. la jeune fille se dirige déjà vers un métier qui sauve des vies, celui de chirurgien. "Passionnée, entre autres exploits de la science, par l'incroyable aventure du cœur artificiel, elle a décidé de s'inscrire en médecine", précise le Parisien.

Lundi 7 Juillet 2014 - 08:40

Samir Amor avec Le Parisien





1.Posté par محمد جرو le 09/07/2014 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
الف مبروك لمريم ولوالديها وهاكا يكونو بنات الرجال المحضية

2.Posté par soued kaderi le 09/07/2014 17:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
félicitations! mabrouk! un exemple de réussite pour les enfants d''''immigrés, souvent ''''catalogués'''' par l''''échec socio-professionnel,,, mais aussi pour tous les jeunes de son âge,,, effort et persévérence payent toujours!

3.Posté par presque le 14/07/2014 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo !

Nouveau commentaire :
Twitter