Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Mort du milliardaire Michele Ferrero, le père du Nutella


Dimanche 15 Février 2015 modifié le Dimanche 15 Février 2015 - 21:37




Propriétaire d'un empire du chocolat, Michele Ferrero est mort, samedi 14 février, des suites d'une longue maladie. Il était âgé de 89 ans. Une chapelle ardente doit être dressée à Alba, dans le nord-ouest de l'Italie, où il avait installé sa société.

« J'ai appris avec émotion la nouvelle de la disparition de Michele Ferrero, un vrai entrepreneur, connu et apprécié en Italie et à l'étranger », a déclaré dans un communiqué le président de la République italien, Sergio Mattarella. Et ce dernier de souligner que le pays « se souvient avec reconnaissance de lui et du soutien qu'il a apporté à la culture ».

ENTREPRISE FAMILIALE

En 1946, il avait hérité de son père pâtissier une petite entreprise provinciale et la recette d'une supercrema à base de noisettes et de cacao, qu'il a légèrement modifiée en 1964 et rebaptisée « Nutella » en vue de l'exporter à travers l'Europe. Le succès a été immédiat, et le groupe a ensuite multiplié les produits phares : Kinder, Ferrero Rocher, Mon Chéri...

Il emploie aujourd'hui plus de vingt-deux mille salariés à travers le monde et réalise un chiffre d'affaires annuel de plus de 8 milliards d'euros. « La » Nutella – comme disent les Italiens – y participe pour 1,7 milliard d'euros. Ses onze usines à travers le monde en produisent chaque année 365 000 tonnes, au grand dam des diététiciens.

Michele Ferrero avait cédé la présidence du groupe en 2011 à son fils Giovanni, âgé aujourd'hui de 50 ans, juste après la mort de son aîné, Pietro, qui avait succombé à un infarctus en Afrique du Sud à l'âge de 47 ans. Selon le magazine Forbes, le patrimoine de la famille est estimé à 23,4 milliards de dollars (environ 20 milliards d'euros), ce qui la place en tête des plus grandes fortunes d'Italie et au 30e rang mondial.


Dimanche 15 Février 2015 - 21:24

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter