Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Mort de Ben Laden : La France pourrait faire l'objet de représailles (Guéant)


Mercredi 4 Mai 2011 modifié le Mercredi 4 Mai 2011 - 11:09




Claude Guéant
Claude Guéant
Le ministre français de l'Intérieur, Claude Guéant, a prévenu mercredi qu'après la mort d'Oussama Ben Laden, "on pouvait craindre que la France soit l'objet de représailles", s'inquiétant particulièrement de la situation au Sahel où des armes lourdes sont arrivés en provenance de la Libye.

"Les menaces sont partout et on peut craindre effectivement que la France, comme les Etats-Unis et d'autres pays amis, soit l'objet de représailles et de nouvelles volontés de vengeance", a déclaré le ministre sur la radio privée +RTL+.

Ben Laden "n'était pas le jihadisme terroriste à lui tout seul. Al-Qaida est une organisation très décentralisée. Les groupes qui y ont fait allégeance sont très autonomes (...) les menaces sont partout", a-t-il précisé.

"La menace existe en France, elle existe aussi contre les intérêts français et les Français à l'étranger et à cet égard, je suis particulièrement inquiet de la situation au Sahel", a indiqué M. Guéant.

Outre la vigilance sur les ambassades, il a indiqué que des fonctionnaires de police français étaient déjà présents "dans les aéroports africains considérés comme les plus sensibles afin de seconder leurs collègues et de veiller à ce que le maximum de précautions soient prises".

Concernant la nature de la menace au Sahel où le groupe Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) est très actif, le ministre a fait état de la présence dans la région d'armes lourdes en provenance de Libye.

"Il faut savoir que compte tenu de la situation en Libye, un certain nombre d'armes ont quitté ce territoire pour aller vers la zone occupée par AQMI, en particulier au Mali", a-t-il indiqué, en exprimant son inquiétude pour les quatre ressortissants français retenus en otage par Aqmi.



Mercredi 4 Mai 2011 - 10:56





Nouveau commentaire :
Twitter