Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Montebourg : "Je suis le principal défaut d'Audrey Pulvar"


Mardi 23 Novembre 2010 modifié le Mercredi 24 Novembre 2010 - 11:06

"J'ai compris que j'étais le principal défaut d'Audrey Pulvar", a déclaré, lundi soir, dans le Grand Journal de Canal+, dans une semi-plaisanterie, Arnaud Montebourg, son compagnon.




Montebourg : "Je suis le principal défaut d'Audrey Pulvar"
Le candidat aux primaires a déploré la décision d'i-élé d'écarter sa compagne de son émission quotidienne. "Chacun jugera de la justesse ou de l'injustice de cette décision", a-t-il commenté, soulignant les dix-huit années de travail d'Audrey Pulvar. En revanche, le député PS s'est réjoui du fait que la radio France Inter ait maintenu sa compagne à la présentation de la tranche 6/7 de la matinale.

La petite phrase d'Arnaud Montebourg fait écho à la boutade qu'il avait lancée durant la campagne de 2007 à propos de Ségolène Royal. Il avait alors déclaré que François Hollande était "le principal défaut" de Ségolène Royal, dont il était alors le porte-parole.

"Si une journaliste en vue était la compagne d'un homme politique de droite, Montebourg serait le premier à dénoncer la situation", s'amusent les détracteurs d'Arnaud Montebourg. À droite, Michèle Tabarot, députée UMP, se déclare "un peu attristée" pour Audrey Pulvar. "Cependant, je comprends le souhait de la chaîne de se prémunir contre tout risque de confusion des genres à l'avenir, ajoute Michèle Tabarot, présidente de la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale. Malheureusement, pour un journaliste, aussi objectif soit-il, les suspicions de collusion, même infondées, peuvent causer des torts importants et entraîner une perte de crédibilité."

"L'éthique professionnelle d'Audrey n'est pas en cause, mais nous ne voulons pas nourrir une forme de suspicion de la part des invités politiques, qui, à terme, affaiblirait la crédibilité d'Audrey Pulvar et celle de la chaîne", a déclaré au Point Albert Ripamonti, le patron de la rédaction d'I>Télé. "On ne suspend pas Audrey Pulvar, on suspend son émission. Nous allons lui proposer d'animer une autre émission qui ne soit pas politique", a-t-il précisé. La chaîne devrait mettre en place une nouvelle émission en janvier 2011 pour combler ce trou dans la grille.



Atlasinfo avec Le Point
Mardi 23 Novembre 2010 - 12:17






1.Posté par tele le 24/11/2010 17:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Audrey Pulvar aurait mieux fait de rester sur France 3 :-/

Nouveau commentaire :
Twitter