Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques





Mondial-2026: qui organisera la première Coupe du monde à 48, le Maroc jugé crédible


Mercredi 11 Janvier 2017 modifié le Mercredi 11 Janvier 2017 - 23:46




Mondial-2026: qui organisera la première Coupe du monde à 48, le Maroc jugé crédible
L'Amérique du Nord en position de favori, d'ex-candidats recalés en outsiders: plusieurs postulants plus ou moins déclarés espèrent organiser la Coupe du monde 2026, étendue à 48 participants mardi par la Fifa, mais certaines contraintes en limitent le nombre.

Si la formule de la phase finale sera révolutionnée (16 groupes de 3 avant des 16e de finale), le cadre reste inchangé, avec une phase finale en 32 jours et disputée dans 12 stades, a assuré le président de la Fifa, Gianni Infantino, grand promoteur de la réforme.

Principale contrainte dans le choix du pays hôte, dont le nom sera dévoilé en mai 2020, la réactualisation du principe de rotation: la Fifa a annoncé en octobre dernier que l'organisateur du Mondial-2026 ne sera pas issu des confédérations ayant accueilli les deux dernières éditions, soit l'Europe (Russie en 2018) et l'Asie (Qatar en 2022).

Un pays européen pourrait cependant être choisi "dans le cas où aucun des dossiers reçus ne répondrait aux exigences techniques et financières", avait précisé le Conseil de la Fifa.

L'élection à la présidence de Donald Trump pourrait fragiliser le dossier américain, avec son profil isolationniste et protectionniste, ainsi que les prises de position anti-mexicaines du candidat républicain.

Outre les USA, d'autres postulants ayant échoué en vue de 2018 et 2022 sont a priori hors-jeu pour 2026 en raison de la rotation: Angleterre, Portugal-Espagne, Belgique-Pays-Bas, Corée du Sud et Japon.

Mais quid de l'Australie, qui était également candidate ? Le pays a certes basculé dans la zone Asie en 2006 et se retrouve ainsi inéligible. Mais il reste évidemment en Océanie géographiquement parlant, le seul continent qui n'ait encore organisé aucune Coupe du monde...

Reste enfin le Maroc. Candidat malheureux à quatre reprises (1994, 1998, 2006, 2010), le royaume fait figure de seule option crédible sur son continent avec l'Afrique du Sud, déjà hôte de l'édition 2010.

En septembre et novembre 2016, Infantino a d'ailleurs déclaré que le Maroc avait "tous les moyens d'organiser une Coupe du monde".

(Avec AFP)

Mercredi 11 Janvier 2017 - 19:31





Nouveau commentaire :
Twitter