Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Moines assassinés en Algérie: 20 ans après, catholiques et musulmans célébrent la "fraternité"


Jeudi 15 Septembre 2016 modifié le Vendredi 16 Septembre 2016 - 10:29

Plus de 400 catholiques et musulmans célébreront vendredi et samedi en France "la fraternité" lors d'un hommage aux martyrs chrétiens d'Algérie, dont les moines de Tibéhirine assassinés il y a 20 ans, et aux "150.000 victimes" de la guerre civile algérienne des années 1990.




Les moines de Tibhirine
Les moines de Tibhirine
"Prenant acte des tensions communautaires consécutives aux terribles attentats de ces derniers mois, ces commémorations des événements de 1996 en Algérie cherchent à faire vivre à Lyon l'héritage d'amitié, d'estime, de confiance et d'admiration entre chrétiens et musulmans, selon l'exemple de Monseigneur Claverie (assassiné le 1er août 1996, NDLR), évêque d'Oran et ses compagnons martyrs qui ont donné leur vie pour leurs amis", explique l'archevêché de cette ville du centre-est de la France.

Les cérémonies qui dureront deux jours en présence notamment du cardinal Philippe Barbarin, du recteur de la Grande Mosquée de Lyon Kamel Kabtane ou encore de Monseigneur Jean-Paul Vesco, évêque d'Oran, débuteront vendredi avec le témoignage de Mgr Henri Teissier, archevêque émérite d'Alger et "témoin direct" de l'actualité algérienne entre 1994 et 1996.

Samedi, les familles des moines assassinés se réuniront notamment autour du Frère Thomas Georgeon, qui défend au Vatican la cause de leur béatification.

Les sept moines de l'ordre cistercien de la stricte observance avaient été enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 dans leur monastère de Notre-Dame de l'Atlas, sur les hauteurs de Médéa, à 80 km au sud d'Alger. Leur mort avait été annoncée le 23 mai par un communiqué du Groupe islamique armé (GIA). Les têtes des moines trappistes avaient été retrouvées le 30 mai 1996. Leurs familles contestent la version officielle d'un crime islamiste.

Une expertise de 2015 a conclu que la date de décès précéderait vraisemblablement d'un mois la date de la revendication et la décapitation pourrait être postérieure à la mort. Un juge a rapporté d'Algérie en juin des prélèvements faits en octobre 2014 sur les têtes des moines, éléments susceptibles de faire avancer l'enquête.

Samedi après-midi, le recteur Kabtane "accueillera tous ceux qui voudront prier côte à côte, dans le recueillement, à l'intention de la fraternité des hommes et des peuples en mémoire des victimes du terrorisme d'hier et d'aujourd'hui". Puis une messe solennelle en hommage aux "martyrs" d'Algérie sera célébrée par le cardinal Barbarin.


Avec AFP
Jeudi 15 Septembre 2016 - 21:52





Nouveau commentaire :
Twitter