Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Mohsen Marzouk : "La fébrilité électorale qui règne à Nidaa Tounes ne doit pas envenimer le climat politique général"


Mercredi 21 Octobre 2015 modifié le Mercredi 21 Octobre 2015 - 22:30

La fébrilité électorale qui règne au sein de Nidaa Tounes sur fond de concurrence entre les dirigeants en prévision du congrès du parti ne doit pas envenimer le climat politique général dans le pays, a averti le secrétaire général de Nidaa Tounes Mohsen Marzouk.




« Nous déploierons tous les efforts nécessaires pour maintenir l'unité du parti autour d'une ligne politique nationale moderne et moderniste comme l'ont voulu les électeurs », a déclaré mercredi Mohsen Marzouk à l'agence TAP en marge de la réunion du groupe parlementaire de Nidaa Tounes aux berges du lac.

Les partis dans les plus anciennes démocraties connaissent ce genre de crise comme cela fut le cas en France, a-t-il justifié.

Evoquant les conséquences de la crise interne de Nidaa Tounes sur la situation générale dans le pays, Mohsen Marzouk a estimé que l'expérience démocratique tunisienne est à ses débuts. Elle a besoin, a-t-il dit, de plus de maturité pour pouvoir délimiter la frontière entre l'action de l'Etat et la situation économique et sécuritaire, d'une part, et la situation interne des partis, d'autre part.

Sur la crise interne de Nidaa Tounes et son impact sur l'équilibre du paysage politique après les élections 2014, le secrétaire général de Nidaa Tounes a estimé que cet équilibre a été réalisé non seulement après la création du mouvement mais aussi grâce à sa réussite à mettre en place un projet de cohabitation avec d'autres projets (dans une allusion au mouvement Ennahdha). Cela ne signifie pas que Nidaa Tounes intègre ce projet et y soit confondu, a-t-il précisé.

Commentant la décision du chef du gouvernement de démettre le ministre de la Justice de ses fonctions, Mohsen Marzouk a déclaré que cette décision revient à Habib Essid qui est seul habilité à éclairer l'opinion publique sur la question.

Il a appelé la coalition gouvernementale à se réunir avec le chef du gouvernement pour « discuter en toute franchise des points à traiter et pour rectifier le tir en cas de besoin afin de garantir le soutien total au gouvernement».

Mohsen Marzouk a nié toute implication de Nidaa Tounes dans la position de l'Union patriotique libre (UPL) et son groupe parlementaire qui a annoncé hier le gel de sa coopération avec le reste des groupes de la coalition gouvernementale en signe de protestation contre la « marginalisation du parti dans la prise de certaines décisions et l'exclusion de ses cadres du mouvement des délégués ».

S'agissant des prochaines élections municipales, Marzouk a annoncé que Nidaa Tounes se présentera avec des listes unifiées pour éviter tout ce qui est de nature à nuire à la transparence de l'opération électorale.
Mercredi 21 Octobre 2015 - 19:34

Source TAP




Nouveau commentaire :
Twitter