Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Mohammed VI réaffirme son attachement au multipartisme


Vendredi 14 Octobre 2016 modifié le Samedi 15 Octobre 2016 - 22:52

Devant les membres des deux Chambres du Parlement, le roi Mohammed VI a réaffirmé son attachement au multipartisme pour lequel ont milité les générations précédentes, en vertu de la charge qui incombe au Souverain de veiller à la protection du choix démocratique.




Mohammed VI réaffirme son attachement au multipartisme
''En vertu de la charge qui nous incombe de veiller à la protection du choix démocratique, Nous réaffirmons notre attachement au multipartisme’’ et pour ‘’lequel ont milité les générations précédentes’’, a souligné le souverain dans un discours devant le Parlement à l’occasion de l'ouverture de la première session de la première année législative de la 10-ème législature.

Tout en félicitant les membres de la Chambre des Représentants, pour la confiance placée en eux par les citoyens, en vue de les représenter au sein de l’institution législative, le roi a noté que l’ouverture de l’année législative n’est pas une simple occasion constitutionnelle, pour s’adresser aux membres du Parlement mais plutôt une tribune pour s’adresser, en même temps, au gouvernement, aux partis, aux différents organes et institutions et aux citoyens.

"Ce n’est pas, non plus, uniquement une opportunité pour présenter des orientations, parfois adresser des critiques, au sujet de l’action représentative et législative. Il s’agit plutôt d’une tribune à travers laquelle je me mets à l’écoute de la voix du citoyen, que vous représentez", a-t-il dit.

Rappelant que la première législature après la promulgation de la Constitution de 2011, qui vient de s'achever, était "une législature fondatrice, marquée par l’adoption des lois relatives à la mise en place des institutions", le roi a affirmé que "l’étape que nous abordons est autrement plus importante que les précédentes. Elle induit la nécessité de se pencher sérieusement, sur les questions et les préoccupations réelles des citoyens, d’impulser l’action de service public de l’Administration et d’améliorer la qualité de ses prestations."

Vendredi 14 Octobre 2016 - 19:26





Nouveau commentaire :
Twitter