Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Mohammed VI entame sa tournée en Afrique de l’Est par le Rwanda


Mardi 18 Octobre 2016 modifié le Mercredi 19 Octobre 2016 - 08:48

Le roi Mohammed VI a quitté mardi Casablanca à destination de la république du Rwanda, dans le cadre d’une tournée royale qui mènera également le souverain en Tanzanie et en Ethiopie.




Mohammed VI entame sa tournée en Afrique de l’Est par le Rwanda
Le roi Mohammed VI effectuera "à partir de mardi 18 octobre 2016, des visites officielles en République du Rwanda, en République de Tanzanie et en République fédérale démocratique d’Ethiopie", annonce le ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie dans un communiqué.

Lors de cette tournée africaine, le roi est accompagné par le le prince Moulay Ismail et d’une délégation officielle composée notamment de ses conseillers MM. Fouad Ali El Himma et Yasser Znagui.

La délégation comprend également les ministres de l’intérieur, Mohamed Hassad, des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, des Habous et Affaires Islamiques, Ahmed Taoufik, de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, de l’Agricultrure et de la Pêche Maritime, Aziz Akhannouch et du ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Nasser Bourita, ainsi que plusieurs autres personnalités civiles et militaires.

Le 13 octobre 2016, le roi Mohammed VI a nommé des ambassadeurs dans les trois pays: Abdelilah Benryane, ambassadeur en Républiques de Tanzanie et d'Ouganda, Nezha Alaoui Mhamedi, ambassadeur en République fédérale démocratique d’Éthiopie et à Djibouti, Youssef Imani, ambassadeur en République du Rwanda.

Le Maroc a officiellement demandé en septembre à réintégrer l'Union africaine (UA), organisation que Rabat avait quittée en 1984 pour protester contre l'admission de la "rasd".

Dans un message adressé depuis Rabat au sommet de l'UA organisé mi-juillet à Kigali, Mohammed VI avait affirmé que le moment était venu "pour le Maroc de retrouver sa place naturelle au sein de sa famille institutionnelle".

Le souverain avait ensuite déclaré que la décision de son pays de réintégrer l'UA ne signifiait pas le renoncement du royaume à ses droits sur le Sahara occidental.

Le retour du Maroc au sein de l'organisation panafricaine doit être validé par un vote au sein de la Commission de l'UA.


Mardi 18 Octobre 2016 - 15:07





Nouveau commentaire :
Twitter