Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr




Mohammed VI appelle les instances financières arabes à interagir avec les mutations dans la région arabe


Mardi 18 Avril 2017 modifié le Mercredi 19 Avril 2017 - 10:12




Mohammed VI appelle les instances financières arabes à interagir avec les mutations dans la région arabe
Le Roi Mohammed VI a appelé les instances financières arabes à interagir positivement avec les mutations en cours dans la région arabe et les besoins en développement qui lui sont propres, soulignant le ''besoin pressant'' d’élargir et d’approfondir le rôle de ces instances financières et de rehausser la qualité de leurs services et programmes.

''Cette action doit être menée au vu des besoins croissants de nos pays et des attentes ambitieuses de nos peuples, et compte tenu des nécessités de mise à niveau des économies arabes et des impératifs liés à la concrétisation des objectifs du développement durable, y compris ceux afférant à la lutte contre les changements climatiques, au renforcement de la sécurité et de la sûreté environnementales et à l’utilisation optimale des ressources naturelles'', a affirmé le Souverain dans un Message adressé aux participants aux réunions annuelles conjointes des instances financières arabes de 2017, qui ont ouvert leurs travaux, mardi à Rabat.

Notant que les économies de la plupart des pays arabes ont montré leur capacité à s’adapter aux défis issus des développements géopolitiques et du ralentissement de l’activité économique, le Roi a souligné le ''besoin urgent d’intensifier les efforts pour parvenir à la réalisation de la justice sociale et à la construction et la généralisation des réseaux de protection sociale''.

«Nos instances financières arabes sont appelées, aujourd’hui plus que jamais, à une interaction positive avec les mutations en cours dans la région arabe et les besoins en développement qui lui sont propres, et à une mutualisation des efforts pour contribuer à appuyer les réformes économiques et financières initiées, à diversifier et développer les économies de cette région et, in fine, à construire l’édifice de la complémentarité interarabe», a souligné le Souverain.

Le Roi a cité parmi les enjeux devant constituer une priorité pour les instances financières arabes au cours des années à venir, l’appui aux petits et moyens projets, la création d’emplois pour les jeunes, la promotion de la condition de la femme et du monde rural, la réduction de la pauvreté et de la précarité et la mise à niveau des ressources humaines pour les mettre en capacité à relever les défis développementaux et sécuritaires.

Le Souverain a insisté également sur le Capital humain qui représente la richesse dont disposent les pays arabe, précisant que ce capital doit être «au cœur des priorités des politiques publiques», appelant, à cet égard, les instances financières arabes à redoubler d’efforts pour encourager les investissements interarabes, au vu du rôle qui leur revient dans la satisfaction des besoins en développement durable et l’incitation du secteur privé en tant que moteur essentiel de développement et producteur de richesses.

Ces instances financières sont appelées à encourager la mise en place des projets de développement, qui appuient la complémentarité économique interarabe, et qui renforcent l’ouverture des économies arabes sur leur environnement régional, notamment en direction de l’Afrique, et dans différents domaines comme les projets énergétiques et les infrastructures, avec comme objectif de renforcer la liaison électrique, terrestre, ferroviaire et maritime, et les projets agricoles dédiés à la réalisation de la sécurité alimentaire, a souligné le Souverain.

''Dans cette optique, ces instances sont tenues de poursuivre l’action visant à concrétiser ces projets structurants, régionaux et continentaux, et à les transformer en une réalité tangible. Car le progrès et le développement de la région arabe sont inconcevables en dehors de son environnement régional », a dit le Roi.
Mardi 18 Avril 2017 - 16:06





Nouveau commentaire :
Twitter