Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Mohammed VI affirme le soutien du Maroc à toute initiative sérieuse visant l'instauration d'un Etat palestinien indépendant


Lundi 7 Mars 2016 modifié le Mardi 8 Mars 2016 - 14:33




Le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, relevant de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI), a affirmé que le Maroc salue et soutient toute initiative sérieuse visant la fin de l'occupation israélienne et l'instauration d'un Etat palestinien indépendant dans les frontières de 1967, avec Al Qods-Est comme capitale .

"Nous saluons et soutenons toute initiative sérieuse visant la fin de l'occupation israélienne et l'instauration d'un Etat palestinien indépendant avec Al-Qods-Est comme capitale", a indiqué le Souverain dans un message adressé lundi aux participants au 5ème Sommet extraordinaire de l'OCI, qui se tient à Jakarta autour de la cause palestinienne et Al-Qods Al-Charif.

Dans ce sens, le Souverain a dit aspirer à ce que ce sommet extraordinaire puisse constituer l'entame d'une prise d'initiatives non seulement pour réaffirmer la volonté sincère de l'instauration de la paix, mais également pour traduire notre détermination à sortir de l'expectative, assurant de l'appui et du soutien du Royaume à toute initiative sérieuse visant à mettre un terme à la colonisation israélienne, réaliser l'indépendance de l'Etat de Palestine dans les frontières de 1967 avec pour capitale Al Qods-Est, conformément aux résolutions onusiennes y afférentes et à l'initiative de paix arabe parrainée par l'OCI.

Le Roi a également salué la participation du quartet international aux travaux de ce Sommet extraordinaire et la grande symbolique qu'elle revêt, faisant part de Son appui fort à l'appel lancé par le président de l'Etat de Palestine, Mahmoud Abbas pour la tenue d'une conférence internationale pour la paix visant à mettre fin à l'occupation israélienne et de Son soutien aux efforts inlassables consentis par la République française, qui parraine cette initiative, en plus des autres pays amis, pour un retour à la table des négociations, selon un calendrier bien précis et conformément aux résolutions de la légalité internationale, en tant que seule issue en vue de parvenir à une solution juste et globale à ce conflit sur la base de la solution de deux Etats.

Le Comité d'Al Qods a été créé dans l'objectif de défendre la ville sainte, qui se trouve au centre de ce conflit et en est également la clé, a ajouté le Roi, relevant que la présidence de ce Comité n'est pas "un honneur ou un privilège, mais une grande responsabilité devant Dieu et devant l'Histoire".

''De par Notre position de Président du Comité Al-Qods, et lorsque Nous insistons sur la nécessité de conjuguer l'action politique et les efforts diplomatiques au travail sur le terrain, c'est parce que Nous avons foi en la nécessité de concentrer les efforts sur l'amélioration du vécu quotidien des Palestiniens et le soutien de leur résistance sur leur terre, sans oublier pour autant la contribution aux initiatives internationales visant l'instauration d'une paix juste et durable dans la région'', a souligné le Souverain.

''La défense de la terre palestinienne spoliée et la protection de la ville sainte d'Al-Qods contre les tentatives de judaïsation, ainsi que le soutien de la population résistante ne peuvent se réaliser avec des slogans creux, encore moins avec l'exploitation de cette cause noble comme instrument de surenchères stériles. Il s'agit plutôt d'oeuvrer au profit de la Palestine et de l'Homme palestinien'', a affirmé le Roi.
Mohammed VI affirme le soutien du Maroc à toute initiative sérieuse visant l'instauration d'un Etat palestinien indépendant

L'OCI a mis en place, avec détermination et clairvoyance, un mécanisme institutionnel sous la supervision du Comité Al Qods, en l'occurrence l'Agence Bayt Mal Al Qods Acharif, dans le but de sauver Al Qods-Est contre tout ce qui est de nature à altérer sa véritable identité, comme étant un symbole de cohabitation et de paix et apporter l'aide aux habitants et aux institutions palestiniens dans la ville sainte, a indiqué le Souverain.

L'Agence, a ajouté le Roi, a été investie de la mission d'assister les habitants de la ville sainte et de permettre au tissu associatif Maqdessi de se doter des atouts nécessaires d'une vie digne dans leur cité, contribuer à sa préservation, protéger la Mosquée Al-Aqsa bénie et les autres lieux sacrés et son patrimoine civilisationnel, religieux, culturel et urbanistique et faire connaitre l'histoire de la ville d'Al-Qods, ses spécificités et son statut juridique, conformément aux résolutions de la légalité internationale.

Le Souverain a, en outre, souligné que le Maroc prend en charge plus de 85 pc du budget qui permet à cette Agence de continuer à exister et de poursuivre la réalisation d'un ensemble de projets concrets, non parce qu'elle est marocaine, mais parce que le Royaume s'est engagé, et le demeurera toujours, dans l'action sur le terrain en faveur des Maqdessis et des Palestiniens, affirmant que la porte est grande ouverte pour tous ceux qui souhaitent tirer profit de l'expérience riche qu'elle a acquise sur le terrain, de la base de données qu'elle a cumulées, des besoins qu'elle a recensés et de la grande crédibilité dont elle jouit auprès des Maqdessis et autres.

L'Agence Bayt Mal Al Qods appartient à tous, et partant de la responsabilité collective, "Nous sommes appelés à la soutenir et à la mettre au service d'Al-Qods et des Maqdessis et de l'ensemble des Musulmans qui vouent un amour particulier pour la première Qibla et troisième Lieux saint de l'Islam", a dit le Souverain.

Le Roi a noté que le Sommet de Jakarta se tient dans une conjoncture délicate et difficile aussi bien sur le plan régional qu'international, dans la mesure où l'on assiste à une recrudescence des crises et à l'augmentation inquiétante du nombre de foyers de tension dans le monde islamique, en plus de l'exacerbation de menaces d'ordre sécuritaire et terroriste et la croissance des tendances d'extrémisme, de la violence et du sectarisme déplorable qui sont rejetés par les musulmans et exploités par leurs ennemis comme un prétexte pour porter préjudice à leurs valeurs culturelles et civilisationnelles ou un moyen abjecte pour dénaturer l'essence de l'Islam.

Ce Sommet, a relevé le Roi, coïncide également avec la responsabilité flagrante des autorités d'occupation israéliennes dans la violation et l'omission des droits inaliénables du peuple palestinien, à cause de leur intransigeance à saper la solution de deux Etats et la persistance dans leurs pratiques d'agression, leur politique d'occupation et leurs projets d'expansion.

Le Souverain s'est dit, par ailleurs, confiant que les conclusions du Sommet de Jakarta "ne peuvent être que positives", ajoutant que s'il s'avère difficile de parvenir à une solution juste et durable, "nous aurons, au moins, contribué à promouvoir la concrétisation de cet objectif, à soutenir nos frères palestiniens et à être à leurs côtés".
Lundi 7 Mars 2016 - 22:41

Atlasinfo avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter