Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Mise au point d'un vaccin expérimental contre l'hépatite C


Mardi 9 Août 2011 modifié le Mardi 9 Août 2011 - 10:10

Une équipe de chercheurs français a mis au point un vaccin expérimental contre l'hépatite C, qui pourrait devenir le premier moyen efficace de prévenir cette maladie pouvant entraîner des maladies chroniques du foie et des cancers. Le nouveau produit a été testé avec succès sur des souris et des singes, mais pas encore sur des humains.




Une piste vaccinale contre l'hépatite C a été révélée par des chercheurs français.
Une piste vaccinale contre l'hépatite C a été révélée par des chercheurs français.
Certains laboratoires travaillent à des "vaccins thérapeutiques", destinés à traiter des patients déjà atteints par une hépatite C mais aucun vaccin préventif n'existe à ce jour contre cette maladie. « Pour un vaccin préventif, les anticorps neutralisants sont absolument essentiels, et ils seraient aussi un grand avantage pour un produit thérapeutique », a souligné le professeur David Klatzmann, l'un des membres de l'équipe de l'hôpital Pitié Salpétrière (Paris).

Les essais sur des animaux de laboratoire ont montré que le vaccin déclenchait une forte réponse de certains anticorps dits neutralisants, qui ont combattu diverses variantes du virus de l'hépatite C, selon les chercheurs. Les détails du développement du vaccin ont été publiés dans la revue Science Translational Medicine.

La biotech française Transgene et l'autrichienne Intercell travaillent toutes deux à des produits thérapeutiques, mais un vaccin préventif serait essentiellement destiné aux pays en développement, marché qui intéresse moins les grands laboratoires.

L'hépatite C touche quelque 150 millions de personnes dans le monde

Contrairement aux hépatites A et B, l'hépatite C devient chronique chez de nombreux patients, dont l'organisme n'est pas en mesure d'éliminer le virus. Les infections dues aux VHB et VHC, souvent asymptomatiques, peuvent guérir spontanément, mais également évoluer vers une forme qui peut se compliquer de cirrhoses et de cancers du foie. Plus des trois-quarts des cancers du foie sont une conséquence directe d'une infection par l'hépatite C. Cette maladie est la principale cause de greffe du foie en Europe, souligne la Fédération SOS hépatites.

L'hépatite C touche entre 130 et 170 millions de personnes dans le monde, et plus de 350.000 meurent chaque année de maladies du foie liées à cette affection, selon l'Organisation mondiale de la santé.
Mardi 9 Août 2011 - 10:08

Source RFI




Nouveau commentaire :
Twitter