Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Migrants: les parlements de l'Union pour la Méditerranée veulent renforcer les "canaux humanitaires"


Lundi 11 Mai 2015 modifié le Lundi 11 Mai 2015 - 23:20

Les présidents des parlements de l'Union pour la Méditerranée (UpM) ont appelé lundi leurs chefs d'Etat et de gouvernement ainsi que l'Union européenne à renforcer les "canaux humanitaires" en matière de migration, lors d'un sommet à Lisbonne.




Dans une déclaration envoyée lundi soir à la presse, les présidents de parlements ou leurs représentants plaident pour une augmentation des "visas humanitaires" et "une opération renforcée de sauvetage et de recherche de l'UE dans la Méditerranée".

"Le retour rapide, dans de dignes conditions, des migrants qui ne peuvent pas habiter légalement dans les pays où ils vivent actuellement" est aussi nécessaire, ont-ils ajouté.

Les présidents de parlements de l'UpM appellent encore à augmenter "le soutien envers les pays d'origine et de transit" pour "faire face aux profondes causes de migration" et à mettre en place "une politique commune européenne pour la migration légale".

Il s'agit de la seconde rencontre des présidents des parlements de l'UpM, qui s'étaient réunis une première fois en avril 2013 à Marseille.

Créée en juillet 2008, l'institution compte 43 membres dont, outre les pays de l'Union européenne, la Turquie, Israël et les pays arabes riverains de la Méditerranée.

La chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a demandé lundi à la communauté internationale d'aider l'Union européenne à "sauver des vies" en Méditerranée.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, doit par ailleurs présenter mercredi un plan d'action sur l'immigration qui fait fi de l'opposition de nombre de capitales et de certains commissaires.

L'ONU a annoncé lundi que son secrétaire général Ban Ki-moon se rendrait le 26 mai à Bruxelles pour s'adresser au Parlement européen. M. Ban a demandé à l'UE de ne pas privilégier l'option militaire mais d'offrir aux migrants des possibilités légales de s'installer en Europe.
Lundi 11 Mai 2015 - 23:19

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter