Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Migrants au Maroc: la durée de validité de la carte de séjour passera à trois ans


Mardi 10 Janvier 2017 modifié le Mercredi 11 Janvier 2017 - 19:28

Sur hautes instructions du roi Mohammed VI visant à améliorer les conditions d’intégration des ressortissants étrangers, particulièrement les Africains, la durée de validité des cartes de séjour passera à trois années au lieu d’une année actuellement.




Migrants au Maroc: la durée de validité de la carte de séjour passera à trois ans
La durée de validité des cartes de séjour passera à trois années au lieu d’une année actuellement, et ce un an après la régularisation du séjour au Maroc (sauf en cas d’actes répressibles commis par les intéressés), indique le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Les procédures de délivrance et de renouvellement des cartes de séjour seront également accélérées et simplifiées au maximum, précise-t-on.

La commission nationale chargée de la régularisation et l’intégration des migrants au Maroc avait annoncé le 12 décembre le lancement de la deuxième phase d’intégration des personnes en situation irrégulière. Une annonce qui intervenait alors que l'Algérie voisine menait une vague brutale d'arrestations sur son sol visant des migrants subsahariens.

La première phase avait eu lieu en 2014 et avait abouti à la régularisation d’environ 25 000 personnes.

L'approche marocaine vise à réaliser l’intégration économique et sociale des personnes en situation irrégulière, originaires pour la plupart de pays subsahariens.

C'est sur instructions royales que le Maroc a lancé depuis 2013 sa nouvelle politique de migration et d’asile basée sur quatre axes principaux relatifs à la régularisation des demandeurs d’asile et des migrants remplissant les conditions nécessaires, la qualification du cadre légal relatif à la migration et l’asile, l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie d’insertion des migrants et des réfugiés pour en faire des facteurs d’enrichissement de la société et la lutte contre les réseaux de trafic des êtres humains.

La nouvelle politique relative à l’élaboration d’une stratégie nationale de migration de d’asile se veut avant tout humaniste, globale et responsable.

Mardi 10 Janvier 2017 - 19:45

Par Samir Amor




Nouveau commentaire :
Twitter