Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Michèle Alliot-Marie a refusé de démissionner


Vendredi 25 Février 2011 modifié le Vendredi 25 Février 2011 - 19:33

Michèle Alliot-Marie, chef de la diplomatie française, va, sauf surprise de dernière minute, être évincée du gouvernement par le président Nicolas Sarkozy ce week-end, au plus tard lundi. «Ce sera dimanche», confirme un proche conseiller du président. A moins que ce dernier prenne tout le monde par surprise en abattant ses cartes dès samedi, ce qui semble moins probable puisque MAM sera alors au Koweït en voyage officiel".




Michèle Alliot-Marie a refusé de démissionner
Jeudi matin, la ministre des Affaires étrangères a rencontré le président dans son bureau à l’Elysée et qui lui aurait fait comprendre qu’il allait se séparer d’elle à brève échéance. Michèle Alliot-Marie aurait refusé de démissionner.

La ministre est sur la sellette depuis début février pour ses vacances en Tunisie et ses liens avec le régime Ben Ali. MAM aurait aussi, semble-t-il, demandé à Sarkozy un lot de consolation: que son compagnon, Patrick Ollier, reste au gouvernement. Le ministre des Relations avec le Parlement est, lui aussi, très menacé en raison de ses liens ambigus avec le régime Kadhafi en Libye.

Juppé favori

D’ores et déjà, Alain Juppé apparaît comme le grand favori pour succéder à MAM au Quai d’Orsay, poste qu’il a occupé de 1993 à 1995. Il serait remplacé au ministère de la Défense, qu’il dirige depuis mi-novembre, par Gérard Longuet, patron des sénateurs UMP. Surprise, Longuet a été invité à la dernière minute ce matin par l’Elysée à accompagner Sarkozy pour sa visite en Turquie.


Vendredi 25 Février 2011 - 18:55





Nouveau commentaire :
Twitter