Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Mezouar invite les opérateurs économiques marocains à faire de la COP22 une étape importante du développement d’un Maroc émergent


Vendredi 17 Juin 2016 modifié le Samedi 18 Juin 2016 - 00:19




Mezouar invite les opérateurs économiques marocains à faire de la COP22 une étape importante du développement d’un Maroc émergent
M. Salaheddine Mezouar, Président de la COP22, a invité les opérateurs économiques marocains à faire de la COP22, prévue en novembre prochain à Marrakech, une étape importante du développement d’un Maroc émergent.

Cité par un communiqué du comité de pilotage de la COP22, M. Mezouar qui a reçu, lors d'un ftour-débat, les plus importants opérateurs économiques du Maroc, afin de leur présenter les opportunités de partenariat et les modalités de participation dans le cadre de la COP de Marrakech, a appelé les patrons à agir pour que le prochain rendez vous planétaire du climat joigne l’ambition à l’action "Nous comptons sur votre mobilisation à nos cotés pour réussir cet évènement d’envergure mondiale et vous invitons à faire de la COP22 une étape importante du développement d’un Maroc émergent", a-t-il dit.

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération a aussi mis en évidence le rôle majeur du secteur privé dans la lutte contre le réchauffement climatique.

"Cette mobilisation contre le changement climatique est aussi une mobilisation pour le développement. Elle doit être globale et élargie en associant aux cotés des gouvernements, le monde des affaires et les acteurs financiers", a soutenu M. Mezouar.

Cette rencontre a également été marquée par l’allocution de Othman Benjelloun, Président du président du Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) et patron de BMCE Bank of Africa dans laquelle il a souligné que les banques marocaines ont d’ores et déjà intégré dans leur culture les nouvelles contraintes liées aux changements climatiques. "Aujourd’hui, elles œuvrent à la décarbonisation de leurs actifs de manière à être conforme aux normes internationales", a-t-il assuré.

"Le secteur bancaire marocain est impliqué bien avant la COP21 dans la défense des énergies renouvelables", a tenu à rappeler M. Benjelloun, assurant de la mobilisation du secteur pour réussir le challenge de la COP de Marrakech.

Fayçal Mekouar, Vice-président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) a, pour sa part, présenté les actions du patronat en matière de développement durable et exprimé sa volonté à contribuer à la réussite de la COP22. "Dans le cadre de la COP22, les engagements de la CGEM s’inscrivent dans la durabilité" a-t-il souligné.

De son coté, Said Mouline, le Directeur général de l’Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique (ADEREE) et Chef du pôle partenariat public-privé au sein du comité de pilotage de la COP22, a assuré que le secteur privé est le fer de lance de la COP22, avant d'exposer aux représentants du monde des affaires les modalités prévues de coopération tout en les appelant à devenir partenaire de la COP de l’action.

"Nous avons la chance d’avoir au Maroc un secteur privé organisé. Ce dernier doit montrer au reste du monde qu’il a un rôle à jouer dans la lutte contre les changements climatiques et cela représente aussi un investissement", a-t-il soutenu.

S’exprimant sur les espaces du village de Bab Ighli, Abdeslam Bekrate, Chef du pôle logistique et sécurité a réaffirmé l’engagement du comité de pilotage de la COP22 à être proche et à l’écoute de tous les acteurs : "Au-delà des formulaires, nous sommes prêts à aller vers nos partenaires pour leur expliquer", a-t-il assuré.

Face aux challenges du réchauffement climatiques, la COP de Marrakech représente une occasion pour les opérateurs économiques de saisir de nouvelles opportunités et d’accélérer leur démarche de transition énergétique et de responsabilité sociale et environnementale.

Pour rappel, le site de Bab Ighli qui accueillera le village de la COP22 sera divise en deux zones : la Zone Bleue, sous autorité des Nations Unies, qui abritera les travaux de la conférence des parties, et un espace ouvert aux partenaires, comprenant les zones "Innovation et Solution" et "Société Civile", favorisant par leur proximité les échanges entre les participants.
Vendredi 17 Juin 2016 - 16:18





Nouveau commentaire :
Twitter