Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Message fort du Roi du Maroc sur le Statut d’Al Qods


Samedi 18 Janvier 2014 modifié le Samedi 18 Janvier 2014 - 17:19




La XXème session du Comité Al Qods a été ouverte par Sa Majesté le Roi Mohammed VI ce 17 janvier 2014, après l’accomplissement de la Grande Prière du vendredi à la Mosquée Al Koutoubia à Marrakech, accompagné du Président de l’Etat de Palestine, Monsieur Mahmoud Abbas, et des chefs des délégations présentes.

A cette occasion, le Roi du Maroc a délivré, dans son discours d’ouverture, un message fort et sans concession à la communauté internationale sur le statut de la Ville Sainte d’Al Qods pour l’ensemble des musulmans.

Le Souverain marocain a déclaré que ce dossier est érigé en cause prioritaire, au même titre que la première cause nationale, qu’est la question du Sahara marocain, et qu’il figure parmi les constantes de la diplomatie marocaine.

Pour le Roi du Maroc, la question palestinienne, avec sa composante Al Qods Al Charif, est l’affaire de la Oummah islamique tout entière, avant de faire part de sa profonde préoccupation face à l’intention du Vatican de signer un accord avec Israël sur la situation juridique des biens de l’Eglise dans Al Qods occupée ; un accord qui donnerait une légitimité aux pratiques des autorités d’occupation et qui violerait les résolutions internationales relatives à l’intangibilité du statut juridique d’Al Qods.

De plus, dans son intervention, le Chef de l’Etat marocain, Président du Comité d’Al Qods, a souligné que cette XXème session se tient dans un contexte marqué par un consensus international sur la nécessité d’apporter un soutien accru au processus de paix et insisté sur le fait qu’Al Qods est l’essence de la question palestinienne, et qu’il ne saurait y avoir de paix sans définition du statut définitif d’AlQods-Est, en tant que capitale de l’Etat palestinien indépendant.

C’est pourquoi, le Roi du Maroc a martelé que la réalisation de la paix dépend du respect, par Israël, de ses engagements, surtout ceux relatifs à la feuille de route, qui a été adoptée par le Quartet et approuvée par le Conseil de sécurité. A cela s’ajoutent les perspectives offertes par l’Initiative de paix arabe.

A cet égard, le Roi du Maroc a tenu à saluer les efforts inlassables que l’Administration américaine déploie conformément aux orientations du Président Barack Obama, et sous la supervision de son Secrétaire d’Etat, John Kerry ; efforts qui ont créé une dynamique constructive dans le processus de paix.

Enfin, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a indiqué que la clé de voûte pour conforter la position palestinienne demeure la réalisation d’une réconciliation nationale inter-palestinienne sincère, fondée sur l’unité du rang palestinien, sous la direction de l’Autorité nationale légitime et sous la Présidence de Mahmoud Abbas Abou Mazen.

En conclusion, ce grand message que le Souverain marocain a délivré depuis Marrakech aura, à n'en point douter, un impact majeur sur la solution politique en cours d'élaboration sous la houlette des Américains pour mettre fin au plus vieux conflit de la région et permettre aux Israéliens et aux Palestiniens de vivre en paix et en bonne intelligence.

Ce discours confirme également que la diplomatie marocaine, qui est en pointe sur ce dossier, est active et dynamique, grâce à l'action de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Il est indéniable que le Souverain marocain, en convoquant le Comité Al Qods, vient de replacer la cause de la Ville Sainte au-devant de la scène internationale et des agendas diplomatiques, mettant en exergue la contribution du Roi du Maroc dans la progression de la paix en jetant le maximum de lumière sur le statut d'Al Qods dont le destin et la volonté des hommes lui prédisent de devenir la future capitale de deux Etats, le palestinien en cours de formation et l'israélien en cours de pacification.

Samedi 18 Janvier 2014 - 13:09

Farid Mnebhi