Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 

 






Mauritanie: le président Ould Abdelaziz procède à un remaniement ministériel


Mardi 10 Janvier 2017 modifié le Mercredi 11 Janvier 2017 - 11:27

Le président mauritanien Mohamed Oud Abdelaziz a procédé, mardi, à un remaniement partiel du gouvernement, a annoncé une source officielle à Nouakchott.




Mauritanie: le président Ould Abdelaziz procède à un remaniement ministériel
Le remaniement, opéré "sur proposition" du Premier ministre Yehya Ould Heddamine, a touché quatre départements et consisté en l'entrée de deux personnalités proches de la majorité gouvernementale.

Ainsi, Mohamed Ould Jebril, directeur de cabinet du chef de gouvernement, a hérité du ministère de la Jeunesse et des Sports, dont la titulaire de poste, Kouba Ma, est nommée à la tête de la Fonction publique, du Travail et de la Modernisation de l'Administration.

Mme Meymouna Mint Taghi, députée de l'Union pour la République (UPR, au pouvoir), a pris les commandes du ministère des Affaires Sociales, de l'Enfance et de la famille, en remplacement d'Ali Ould Mohamed Khouna.

Ce dernier est resté au gouvernement en se voyant confier l'important portefeuille de l'Equipement et des Transports, après la sortie d'Ahmed Salem Ould Abderaouf, en compagnie de la ministre des Affaires sociales, Fatima Mint Habib.

Il s'agit du cinquième remaniement subi par le gouvernement Yehya Ould Heddamine, en fonction depuis août 2014 suite à la réélection du président Ould Abdelaziz pour un deuxième mandat à la magistrature suprême.

Le nouveau changement intervient sur fond du débat autour du projet de révision constitutionnelle proposé récemment par le chef de l'Etat, en concrétisation des résultats du dialogue politique entre la majorité et une partie de l'opposition, en octobre dernier.

L'amendement envisagé de la Loi fondamentale rencontre une farouche résistance de l'opposition radicale, qui rejette plusieurs de ses dispositions, en particulier l'annulation du Sénat (chambre haute du Parlement) et le changement de l'hymne et du drapeau nationaux.

Mardi 10 Janvier 2017 - 18:57





Nouveau commentaire :
Twitter