Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Mauritanie: Vaste campagne de reboisement pour protéger Nouakchott contre l'avancée du désert


Dimanche 22 Août 2010 modifié le Dimanche 22 Août 2010 - 00:59

Une vaste campagne de reboisement, avec pour objectif la plantation d'un million d'arbres autour de Nouakchott, a été lancée samedi par les autorités, afin de lutter contre l'avancée du désert qui menace la capitale.




Le coup d'envoi de cette opération qui doit couvrir 500 hectares, au titre de l'année 2010, a été donné par le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz.

Elle fait partie d'un programme spécial pour la protection de la ville de Nouakchott contre l'ensablement et les incursions marines, prévoyant la plantation d'un million d'arbustes sur 2.000 hectares en quatre ans.

Le lancement du programme, d'un coût de 3,6 milliards ouguiyas (10 millions d'euros), a bénéficié des fortes pluies qui s'abattent sur la capitale mauritanienne et ses environs depuis plusieurs jours.

La première étape du projet, premier du genre en Mauritanie et dans la sous région, consiste à planter 200.000 arbres, les organisateurs prévoyant que chaque personne plante 20 arbustes afin de sécuriser la capitale du pays contre l'avancée du désert, en sa partie continentale, et la remontée de la mer.

Nouakchott est une ville côtière bâtie au milieu des sables, doublement menacée par l'avancée de la mer et des dunes.

La Mauritanie est un pays à 80 % désertique où l'avancée des sables constitue une sérieuse menace pour l'écosystème.


(Avec MAP)

Dimanche 22 Août 2010 - 00:58






1.Posté par PEYRON Gilles le 07/09/2010 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une ceinture verte : c’est une excellente idée. Mieux que ça : c’est NECESSAIRE !
Mais alors, pourquoi « sacrifier » en coupant des arbres, souvent plus que cinquantenaires dans la Capitale ! Là franchement, cela fait mal…
Pour avoir parcouru avec des amis les avenues en chantier de Nouakchott, je peux vous dire une chose, la réaction est unanime ; voici quelques propos recueillis : « c’est pas en coupant nos arbres, que l’on va mieux circuler »… ou encore « aucun respect pour la vie : la preuve on arrache et on coupe de vénérables patriarches ! comment veux-tu qu’on se respecte entre nous ?»… « on nous parle d’environnement, de cadre de vie, etc… mais ce ne sont que des mots, qu’une mode… la preuve, dès la première occasion, on oublie tout et on coupe les arbres »… « bientôt pour voir un peu de vert à Nouakchott, il va falloir qu’on envahisse l’Ambassade de France ou la Présidence ».

Alors un conseil : planter une ceinture verte : OK… mais il faut mettre en place un programme pour « reverdir Nouakchott »… comme cela s’est fait dans de nombreuses capitales voisines ou plus éloignées.

Nouveau commentaire :
Twitter