Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Mauritanie: Hassad appelle à l'instauration de mécanismes de lutte collective contre les menaces sécuritaires


Jeudi 30 Avril 2015 modifié le Vendredi 1 Mai 2015 - 11:51

Le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, a appelé jeudi à Nouakchott, à l'instauration des mécanismes de lutte collective contre les menaces sécuritaires dans le cadre d'une responsabilité commune.




Intervenant lors de la séance inaugurale des travaux de la 5è session du Conseil des ministres de l'Intérieur des pays de l'Union du Maghreb arabe (UMA), M. Hassad a relevé que l'édification de l'union Maghrébine, qui fait partie des priorités du royaume du Maroc, est un choix stratégique visant à réaliser le développement économique et social des pays et peuples de la région dans le cadre de la paix et de la stabilité.

Le ministre a passé en revue les défis sécuritaires que connait l'espace maghrébin et régional, notant que l'intégration maghrébine devient une nécessité dictée par la mondialisation et les défis sécuritaires croissants et les mutations géostratégiques radicales que connait la région toute entière.

Après avoir exposé l'expérience marocaine en matière de lutte contre les défis sécuritaires liés au terrorisme, l'immigration clandestine et le trafic de drogue, M. Hassad a appelé les pays maghrébins à adopter une approche participative globale à travers la mise en place d'un partenariat sécuritaire, estimant que l'aspect sécuritaire est une composante importante dans l'intégration maghrébine.

Eu égard à l'interdépendance entre la sécurité dans l'espace maghrébin et son environnement régional, M. Hassad a invité les pays de l'UMA à s'employer pour un partenariat sécuritaire distingué entre les pays maghrébins et du Sahel, mettant l'accent sur l'importance de la mise en place de mécanismes de coopération constructifs et responsables dans le domaine de contrôle des frontières maghrébines pour faire face aux menaces des groupes terroristes et ceux impliqués dans le crime organisé et d'oeuvrer à assécher les sources de leur financement qui s'appuient sur le trafic de drogue, la contrebande et la traite humaine.

Il a lancé un appel aux membres du Conseil à œuvre pour mettre en oeuve les recommandations de la déclaration de Rabat, issues de la réunion des ministres de l'Intérieur de l'UMA, tenue les 23 et 24 avril 2013 et les mécanismes contenus dans ces recommandations pour aller de l'avant dans l'action maghrébine commune en matière sécuritaire et à intensifier la coopération opérationnelle pour relever les défis sécuritaires communs.

Les ministres de l'Intérieur des pays de l'UMA devront s'atteler au cours de cette réunion à l'examen de la situation sécuritaire dans les Etats maghrébins et leur voisinage régional comme ils mettront le point sur les expériences nationales en matière de lutte contre le terrorisme, le trafic d'armes, de drogue et de stupéfiants, le crime organisé, la cybercriminalité, l'émigration clandestine, la traite des êtres humains.

Il s'agit également de scruter les moyens de mettre en oeuvre un mécanisme commun de lutte contre les menaces sécuritaires à la lumière des deux déclarations d'Alger (9 juillet 2012) et de Rabat (21 avril 2014) sur la problématique sécuritaire dans la région maghrébine.

En outre, les ministres de l'Intérieur de l'UMA passeront en revue les conclusions de la première réunion de la commission de suivi dans le domaine sécuritaire (24/25 octobre 2013 à Rabat) et des deux groupes de travail chargés de la lutte contre l'émigration clandestine (16/17 avril 2015 au siège du secrétariat général de l'UMA) et de la protection civile (23/24 avril 2015 à Nouakchott).


Jeudi 30 Avril 2015 - 19:21





Nouveau commentaire :
Twitter