Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Marrakech: deux enfants tués dans l'effondrement d'une maison


Dimanche 14 Août 2016 modifié le Lundi 15 Août 2016 - 09:37

Deux enfants ont été tués dans l'effondrement d'une maison à Marrakech, le deuxième drame du genre à toucher en une semaine le Maroc, ont annoncé samedi les autorités et un militant.




Recherche des survivants après l'effondrement d'un immeuble de quatre étages à Casablanca, le 5 août 2016.
Recherche des survivants après l'effondrement d'un immeuble de quatre étages à Casablanca, le 5 août 2016.
Les deux enfants, âgés de quatre et six ans, rendaient visite à leurs proches en compagnie de leur tante lorsque la maison s'est effondrée dans la nuit de vendredi à samedi, a indiqué Omar Arbib, responsable de la section de l'Association marocaine des droits de l'Homme à Marrakech (sud).

La tante a été grièvement blessée, a-t-il déclaré à l'AFP. Aucune autre victime n'est à déplorer et les recherches sont terminées.

La maison se trouvait dans le quartier de Bab Taghzout dans la vieille ville (médina) de Marrakech, où quelque 1.600 maisons sont menacées d'effondrement, a dit M. Arbib en citant les estimations des autorités.

Un communiqué officiel cité par l'agence de presse MAP a confirmé l'effondrement et la mort des deux enfants, en précisant qu'une enquête avait été ouverte pour déterminer les causes exactes du drame.

Le 5 août, quatre personnes ont été tuées et 24 blessées dans l'effondrement d'un immeuble de quatre étages à Casablanca, une mégapole côtière de cinq millions d'habitants de l'ouest marocain qui compte des milliers de logements insalubres, en particulier dans la médina.

La municipalité de Casablanca a annoncé l'arrestation pour interrogatoire du propriétaire après qu'il a ajouté en six mois trois étages à l'immeuble.

Selon un rapport du ministère de l'Habitat, entre 4.000 et 7.000 habitations à Casablanca sont menacées d'effondrement.

Des programmes de réhabilitation et de relogement ont été lancés au cours des dernières années, notamment à destination des habitants des bidonvilles, pour tenter de répondre à ce problème majeur.

(Avec AFP)
Dimanche 14 Août 2016 - 23:13





Nouveau commentaire :
Twitter