Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Marrakech abritera fin octobre le 15e Congrès des spécialistes arabes de gastro-pédiatrie


Jeudi 9 Octobre 2014 modifié le Jeudi 9 Octobre 2014 - 21:47

La ville de Marrakech abritera, le 30 octobre et 1e novembre, le 15e Congrès Panarabe de Gastroentérologie et nutrition pédiatrique (maladies digestives de l'enfant).




La rencontre, qui connaitra la participation de spécialistes d'une vingtaine de pays arabes et des spécialistes européens de renoms dans ce domaine, sera l'occasion de débattre des dernières actualités en matière de retard de croissance, de biothérapie, des allergies alimentaires, des maladies proctologiques, des hépatites et de nutrition infantile, indiquent les organisateurs.

Environ 300 spécialistes de cette spécialité de pointe prendront part à ce grand meeting de formation médicale continue, qui verra l'organisation, pour la première fois au Maroc, d'un workshop animé par des spécialistes européens en gastro-pédiatrie.

Le Pr. Anil Dhawan, du Royal Hospital de Londres, qui a expérimenté et mis au point une nouvelle technique thérapeutique qui consiste en l'injection de cellules hépatiques comme alternative thérapeutique à une greffe du foie et afin de traiter certaines maladies métaboliques, sera présent à Marrakech pour partager cette première mondiale avec les spécialistes du monde arabe, précise-t-on de même source.

L'importance de ce meeting de formation continue sur les maladies digestives de l'enfant consiste en ses travaux de pointe sur les allergies alimentaire. De par le monde, les allergies alimentaires restent sous diagnostiquées du fait que les aliments, particulièrement industrialisés, sont constitués de divers ingrédients, rendant difficile la possibilité d'incriminer tel produit à l'origine d'une éventuelle allergie alimentaire.

La session de formation de ce rendez-vous portera sur la mucoviscidose, une pathologie digestive infantile autrefois considérée comme l'apanage des pays du nord. Cette maladie se diagnostique désormais de plus en plus dans les pays arabes et africains. C'est une pathologie qui a la particularité de se déclarer par des signes digestifs et respiratoires pouvant aboutir à la dilatation des bronches et à une atteinte hépatique pouvant conduire à la cirrhose.

La fréquence de la mucoviscidose dans les pays occidentaux a pu être réduite grâce au dépistage néonatal systématique chez les nouveaux nés, ce qui n'est pas le cas dans les pays arabes et africains.

Lors de ce conclave scientifique, Nezha Mouane, spécialiste à l'hôpital des enfants du CHU Ibn Sina de Rabat et présidente de la 15 e édition de ce Congrès, compte valider scientifiquement auprès de ses pairs arabes et européens une technique innovante qu'elle mise au point dans le traitement de l'ingestion de corps étrangers.

Pour les petits patients victimes d'ingestion de corps étrangers métalliques qui s'incrustent dans la muqueuse digestive, et afin d'éviter un acte chirurgical qui nécessite une anesthésie générale, le Pr. Mouane propose une recette de médicale à base d'antibiotiques de corticoïdes et d'antiacides. Une recette qui permet de ramollir l'inflammation autour du corps étranger et rend possible son extraction par procédé endoscopique.
Jeudi 9 Octobre 2014 - 18:49





Nouveau commentaire :
Twitter