Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Marrakech: Conférence-débat sur la protection de la terre


Jeudi 16 Septembre 2010 modifié le Jeudi 16 Septembre 2010 - 13:32




"Quelle planète laissons-nous à nos enfants et quels enfants laissons-nous à la planète ?" est le thème d'une conférence-débat organisée mardi à Marrakech, à l'initiative de l'association "Terre et humanisme- Maroc".

Animée par l'expert et spécialiste des questions environnementales, M.Pierre Rabi, cette conférence a été l'occasion de passer en revue les grandes étapes de l'évolution historique de l'humanité, tout en établissant un diagnostic de la situation écologique actuelle dans nombre de parties du globe.

Le conférencier a insisté sur l'impératif de réfléchir ensemble au bien commun de la planète, à travers l'adoption par tout un chacun, d'un comportement citoyen à même de préserver l'environnement, déplorant les agressions que la terre ne cesse de subir du fait de l'industrialisation et de l'évolution d'autres activités menées par l'homme.

Il a cité, à titre d'exemple, la disparition entière de forêts, notamment dans certains pays comme l'Indonésie et la Malaisie, ou encore en Afrique, relevant que la déforestation a pour conséquence directe de favoriser la désertification, un phénomène qui a touché presque toute la planète, avec tout ce que cela peut engendrer comme réchauffement planétaire, sécheresse, concentration des pluies et inondations.

Evoquant l'agro-écologie, M. Rabi également président de l'association " Terre et Humanisme " a fait observer que cette activité présente nombre d'avantages, notamment en termes de protection de l'environnement, de régénération des terres mortes, tout en fournissant des nourritures saines.

"Après les expériences réussies menées dans nombre de pays, nous envisageons la création au Maroc (Rhamna), d'un Centre de formation en agro-écologie", a-t-il expliqué, faisant savoir que le choix n'a pas porté sur des terres fertiles, mais sur des terres arides afin de démontrer la puissance et l'efficacité de l'agro- écologie, telle que testée dans d'autres terres au Sahel, par exemple, encore très arides.

Est de poursuivre que l'objectif est d'aider les petits paysans et de leur montrer que l'agro- écologique est une agriculture qui nourrit en quantité et qualité, qui permet de sauvegarder l'environnement et donc de projeter un avenir meilleur.

"Nous sommes déterminés à démontrer que la voie agro- écologique est la seule voie capable de maintenir la vie, qui au-delà des techniques utilisées (travail du sol, lutte contre l'érosion, la gestion des eaux pluviales), demeure une méthode efficiente pour la préservation de la terre, source de vie pour les générations montantes", a-t-il expliqué.



Avec MAP
Jeudi 16 Septembre 2010 - 13:30





Nouveau commentaire :
Twitter