Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maroc: restauration de 47 mosquées dont de hauts lieux de prière dans les villes historiques


Samedi 18 Juin 2016 modifié le Samedi 18 Juin 2016 - 20:21

Le ministre des Habous et des Affaires islamiques, M. Ahmed Toufiq, a souligné que le bilan de la mise en exécution du programme de restauration des mosquées, que supervise son Département, fait état de la restauration de 47 mosquées dont de hauts lieux de prière dans les villes historiques, 13 autres en cours de restauration, outre la restauration programmée de 22 mosquées dont l’appel d’offre sera annoncé en 2017.




Maroc: restauration de 47 mosquées dont de hauts lieux de prière dans les villes historiques
Dans un exposé présenté devant le roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, sur le «Programme de réhabilitation des mosquées», après la prière du vendredi à la mosquée «Ibad Arrahmane» à Casablanca, M. Toufiq a affirmé que le coût global de ces opérations de restauration est estimé à 598 millions DH.

S’agissant des mosquées des Mausolées, le ministre a fait savoir que 25 mosquées ont fait l’objet de restauration pour un coût de 112 millions DH, notant que pour certains cas, il a été nécessaire de procéder à des fouilles archéologiques au sein de la mosquée restaurée, ayant révélé de nouvelles données historiques, comme ce fut le cas pour Al Qaraouiyine et la mosquée Sidi Chiguer à Safi.

Il a indiqué dans ce contexte que la stratégie mise en place par le ministère, conformément aux hautes instructions royales, pour la préservation de ce riche patrimoine, fondée sur une approche méthodique, s'articule autour de trois principaux axes, à savoir le recensement technique du patrimoine architectural des mosquées, tant en milieu urbain que rural, l’adoption des mesures nécessaires pour la protection et la valorisation de ce patrimoine et la mobilisation des moyens financiers et humains nécessaires à la réalisation de cette stratégie.

Cette stratégie s’articule également sur l'implication des chercheurs dans un échange scientifique et technique autour de la restauration du patrimoine et la promotion de ces actions chez le grand public à travers la publication d’ouvrages sur le sujet, a dit M. Toufiq.

La restauration des mosquées, a ajouté le ministre, est régie par des principes techniques très rigoureux et ne peut être assurée que par des spécialistes dont la compétence est avérée.

Réalisées par des ingénieurs, des entreprises et des maitres artisans spécialisés, les opérations de restauration se font sur la base d’études historiques, archéologiques, architecturales et techniques approfondies, a-t-il souligné.

Conformément aux Hautes instructions Royales, les opérations de restauration bien plus qu’esthétiques visaient la réhabilitation des mosquées, en respectant les règles de l’art en matière de restauration tout en préservant le cachet authentique de la construction, a affirmé M.Toufiq

Le ministère a suivi cette même orientation dans son approche en matière de restauration des mosquées historiques, en programmant chaque année la restauration d’un certain nombre de mosquées, a fait savoir le ministre, rappelant que le nombre des mosquées dans les anciennes médinas, les Ksours, les oasis et les Kasbahs, est estimé à 843, dont 183 grandes mosquées historiques et 660 moyennes et petites mosquées anciennes.

Le ministre des Habous et des Affaires islamiques a fait observer que l’action de son département concerne également les zaouias, les mosquées des mausolées, les médersas, et le patrimoine immatériel notamment les bibliothèques waqfs dans certaines mosquées anciennes, qui nécessitent une restauration spécifique.
Samedi 18 Juin 2016 - 01:53





Nouveau commentaire :
Twitter