Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc: mise en détention de l’Algérien appartenant à «Jund Al Khilafa» à la prison de Salé


Jeudi 5 Février 2015 modifié le Vendredi 6 Février 2015 - 12:03

Le juge d'instruction chargé des affaires de terrorisme près l'annexe de la Cour d'appel de Salé, a ordonné, jeudi, la mise en détention à la prison locale de la ville, d'un ressortissant algérien soupçonné d'appartenance au groupe terroriste "Jund Al-Khilafa" qui s'active en Algérie, après son audition dans le cadre de l'enquête préliminaire.




Selon une source judiciaire, le mis en cause (H.B), né en 1984 en Algérie, est poursuivi pour "constitution d'une bande criminelle en vue de préparer et commettre des actes terroristes dans le cadre d'un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l'ordre public par le biais de l'intimidation, la terreur et la violence", "financement du terrorisme", "détention de produits explosifs et d'armes à feu", "appartenance à un groupe religieux interdit" et "immigration illégale".

Le prévenu, arrêté le 25 janvier dernier, avait été déféré, dans la matinée, par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) devant le Procureur général du Roi près la Cour d'appel de Rabat.

Un communiqué du ministère de l'Intérieur avait fait savoir que "suite à des investigations minutieuses menées pendant plusieurs mois par la Direction générale de la surveillance du territoire national, la Brigade nationale de la police judiciaire a procédé à l'arrestation d'un ressortissant algérien soupçonné d'appartenance au groupe terroriste "Jund Al-Khilafa" qui s'activait en Algérie et avait revendiqué l'assassinat de l'otage français Hervé Gourdel.

"L'Algérien arrêté, était en possession de grandes quantités de substances dangereuses, des appareils utilisés dans les télécommunications sans fil en plus d'un croquis dont l'analyse a permis la découverte d'autres quantités importantes de substances dangereuses, ainsi que des armes à feu dans la région située entre Beni Drar et Ahfir", a précisé la même source.

Les investigations ont révélé que le suspect était en compagnie d'une autre personne, dont l'identification fait l'objet d'une enquête en vue de son arrestation, a ajouté la même source.

Le groupe terroriste "Jund Al-Khilafa", qui avait fait allégeance à l'organisation "Etat islamique" en Irak et en Syrie, fait de l'Algérie une base arrière de ses opérations.
Jeudi 5 Février 2015 - 20:03






1.Posté par bilal le 05/02/2015 21:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut pas le mettre en prison, il faut le fusiller

Nouveau commentaire :
Twitter