Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maroc: message de condoléances du roi à la famille du ministre d’Etat, percuté par un train


Lundi 8 Décembre 2014 modifié le Mardi 9 Décembre 2014 - 10:03

Le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille du ministre d’Etat feu Abdellah Baha, percuté dimanche vers 18 heures (GMT) à Bouznika par un train reliant Casablanca à Rabat.




Le souverain dit avoir avoir appris avec une « profonde douleur la triste nouvelle du décès de feu Abdellah Baha ». Il a également exprimé à la famille et à ses proches « ses sincères condoléances et sa compassion" d'autant plus que feu Baha fut un "exemple d'empathie, de simplicité, de sincérité et de modestie ».

Le ministre d'Etat Abdellah Baha, un des plus proches collaborateurs du chef du gouvernement n Abdelilah Benkirane, a été percuté par un un train qu'il n'a pas vu au moment de traverser la voie. Selon un communiqué du parti du PJD (islamistes) auquel appartenait le défunt, le choc s'est produit alors que le ministre d'Etat était sorti de son véhicule.

Selon le témoignage du machiniste cité par le360.ma, le défunt traversait la voie à pied sans s'apercevoir de l’arrivée imminente du train. « J’ai aperçu quelqu’un essayant de traverser la voie ferroviaire; du coup, j’ai actionné le klaxon à tue-tête, d’autant que la distance qui séparait le train du regretté était très proche. Il a paniqué, hésitant à traverser ou revenir sur ses pas. A ce moment, il a essayé d’enlever le capuchon de son survêtement pour localiser la source du klaxon, mais il était malheureusement trop tard».

Interrogé sur les circonstances exactes de l’accident, le conducteur du train a indiqué qu’il n’y avait personne aux côtés de feu Baha. « La seule et dernière image que je garde de lui est celle de quelqu’un se prenant la tête entre les mains».

Il y a à peine un mois, un autre homme politique, le député socialiste Ahmed Zaidi, a perdu la vie à 100 m de l’endroit du drame, emporté et noyé dans sa voiture par la crue de l’Oued Cherrat.

Agé de 60 ans, Abdellah Baha, dont les obsèques auront lieu mardi, était surnommé la "boîte noire" du PJD par les médias en raison de sa place stratégique au sein du parti, sa connaissance des dossiers politiques et sa grande proximité avec Abdelilah Benkirane.

Dirigeant historique de la formation islamiste, ce natif du Souss (sud-ouest) avait notamment occupé le poste de secrétaire général adjoint du parti islamiste et a un temps dirigé le journal Attajdid, quotidien du Mouvement Unicité et Réforme (MUR), proche du PJD, dont il a également été membre du bureau exécutif.

Depuis 2002, il était représentant (député) de Rabat-Chellah, une des principales circonscriptions électorales de la capitale.



Lundi 8 Décembre 2014 - 18:15

Lila Taleb





1.Posté par alouan le 09/12/2014 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis très touché par la disparition ce grand homme d'état qui aime son pays plus que tout remplie de sagesse et le sérieux .c'est le deuxième homme politique décédé au même endroit .((a quand la sécurisation définitive de toute la zone ,par des barrières ou au signalétiques)
le défunt mérite au minimum que son nom soit dédié a une avenue pour mémoire
que dieu l'accueil au paradis ,inna lillah wa inna ilaihi rajioune

Nouveau commentaire :
Twitter