Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maroc : magistral Discours du Trône


Mercredi 31 Juillet 2013 modifié le Vendredi 2 Août 2013 - 04:05




Maroc : magistral Discours du Trône
Le mardi 30 juillet 2013, le peuple marocain unanime a célèbré le 14ème Anniversaire de l’accession de Sa Majesté Le Roi Mohamed VI au Trône.
De Tanger à Lagouira, les villes, villages et bourgades ont revêtu, pour l’occasion, leurs plus belles parures et les populations unies ont tenu à marquer leur fidélité sans faille au Roi et au Trône dans la joie, la communion et le recueillement en ce mois Sacré de Ramadan.
Une Fête du Trône qui rappelle aux marocain les valeurs, l’histoire, les sacrifices du peuple et de ses Rois pour leur pays ainsi que le chemin parcouru depuis tout ce temps.
Une Fête qui se veut être avant tout un remerciement de la population à celui qui la gouverne et du rôle positif qu’il joue au niveau international pour la paix, la sécurité et la solidarité.
Une mémorable journée dans la vie de tout marocain, qui symbolise l’union sacrée entre le peuple et son Roi, au cours de laquelle le Souverain marocain a adressé à son peuple un important discours.

Dans son discours, Sa Majesté Le Roi Mohammed VI a souligné la pertinence des choix opérés par le Maroc sous Son impulsion, en vue de renforcer le projet sociétal marocain.

Ainsi le Roi du Maroc a énuméré des exemples de réussite de ces projets, tels les plans «Emergence», «Azur», «Maroc Vert».

Le Roi du Maroc a également mis en exergue Sa Haute Sollicitude envers les petits agriculteurs, qui continueront à bénéficier de l'exonération fiscale et appelé le peuple marocain à se mobiliser pour mener la réforme de la Justice, sa moralisation, sa modernisation et sa totale indépendance.

Le Souverain marocain a également déclaré qu’il s’est attaché depuis son accession au Trône à inscrire son pays dans une marche qui traduit son souci majeur de placer «la dignité et l'épanouissement du citoyen marocain au coeur de ses préoccupations».

Ainsi le Roi du Maroc a pu faire le constat de satisfecit concernant la mise en oeuvre, depuis ses 14 ans de règne, des nombreux chantiers économiques et sociaux, parallèlement aux réformes politiques et institutionnelles engagées, en réponse aux aspirations du peuple marocain.

Par ailleurs, le Discours du Trône a aussi souligné l'attachement du Souverain, en sa qualité d'Amir Al Mouminine, à protéger l'identité islamique du peuple marocain, qui incarne un modèle marocain original de la pratique de l'Islam, et se distingue par une foi tolérante, et par l'unité du rite Malékite, celui du juste milieu et de la modération.

Enfin, la question du Sahara marocain a constitué l’axe majeur du Discours du Trône.

Tout d’abord le Souverain marocain a affirmé que le Royaume du Maroc gardait toujours l’espoir de voir émerger un nouvel ordre maghrébin. Un objectif qui ne pourrait se réaliser que si l’on s’abstient à dresser des obstacles artificiels et à imposer des conditions, et à s'employer à être en phase totale avec les changements survenus sur la scène régionale.

Par la suite, Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, sur un ton ferme, est revenu sur la dernière résolution, 2099, adoptée, fin avril 2013, à l’unanimité des membres du Conseil de Sécurité sur le Sahara dit occidental, laquelle «a fermement réaffirmé les paramètres incontournables pour parvenir à une solution politique consensuelle et réaliste», a mis particulièrement l'accent sur la dimension régionale de ce différend et rappelé «la responsabilité de l'Algérie, en tant que partie concernée par ce litige, tant au niveau politique que sur le plan juridico-humanitaire touchant à la situation dégradante qui prévaut dans les camps de Tindouf».

Le Souverain marocain a également souligné que le capital sympathie, dont jouit la première cause marocaine à l’international, s’est accru grâce à une bonne appréciation des tenants et des aboutissants de la question de l’intégrité territoriale du Maroc et que cette évolution trouve son illustration dans le soutien grandissant apporté à l’initiative Royale judicieuse, en l’occurrence la proposition marocaine d’autonomie.

Ainsi donc, et contrairement aux précédentes occasions, la politique de la main tendue du Maroc au voisin de l’Est de normalisation des relations ou de réouverture des frontières terrestres, fermées depuis 1994, a été abandonnée et les autorités algériennes ne devaient certainement pas s’attendre à discours de fermeté sur cette question.

Une fermeté qui constitue une réponse cinglante aux tentatives algériennes de porter atteinte à l’intégrité territoriale du Maroc, à sa souveraineté nationale, à sa sécurité et à son image sur le plan international à travers des actions diplomatiques ou médiatiques d’un autre âge mais aussi une réponse idoine à l’obstination de l’Algérie et de son clown du polisario à vouloir faire perdurer ce conflit artificiel pour pouvoir s’enrichir et ne pas devoir à répondre de leurs crimes devant la justice tout en maintenant séquestrés des êtres humains dans les camps auschwitziens de Tindouf sous la surveillance cruelle des kapos du polisario et des agents de la sécurité algérienne.

Que l’Algérie sache que sur le plan intérieur le Royaume du Maroc poursuit et poursuivra sa marche du progrès sur plus d’un front, que sur le plan africain, le leadership du Maroc se consolide au fil des années et que sur le plan extérieur, l’image du Royaume du Maroc se fait de plus en plus rayonnante et ce grâce à la clairvoyance de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

En conclusion le discours adressé mardi 30 jeuillet 2013 à la Nation par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l'occasion de la Fête du Trône a été on ne peut plus éclairant et édifiant sur la pertinence des choix opérés par le Maroc sous l'impulsion du Souverain, en vue de consolider le projet sociétal marocain «alliant croissance économique pérenne, développement durable et solidarité sociale» et a constitué une opportunité pour remettre magistralement les pendules à l’heure avec son voisin de l’Est.

Mercredi 31 Juillet 2013 - 15:16

Farid Mnebhi