Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc : les spécialistes de l'oncologie thoracique en conclave à Marrakech


Samedi 23 Février 2013 modifié le Dimanche 24 Février 2013 - 09:57




+Les cancers bronchiques non à petites cellules métastatiques+ , est le thème du 2è colloque sur la cancérologie thoracique organisé samedi à Marrakech, à l'initiative du Groupe d'Etude et de Recherche en Cancérologie Thoracique (GERCAT).

Ce colloque qui a connu la participation d'une palette de spécialistes marocains et étrangers, dont des pneumologues, des oncologues, des anatomo-pathologistes et des radiologues, s'inscrit dans le cadre de la formation médicale continue visant à mettre en exergue les développements continus en matière de diagnostic et de traitement du cancer des poumons.

Cette rencontre scientifique a été aussi l'occasion de dresser le bilan des nouveautés diagnostiques et thérapeutiques de cette classe de pathologies, de favoriser le partage d'expériences, expertises et connaissances dans ce domaine, et d'examiner les moyens adéquats pour le développement de la formation continue.

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, le professeur Ali Tahiri, secrétaire général de la Société Marocaine de Cancérologie, a fait savoir que la finalité de ce colloque est de veiller à ce que les standards et options mondiaux soient appliqués, de sensibiliser l'ensemble du corps médical au sujet des nouveautés qui existent dans ce domaine, et d'évaluer le travail qui se fait au Maroc, comparativement à d'autres pays.

Tout en rappelant que "les référentiels thérapeutiques relatifs aux cancers thoraciques nationaux et internationaux sont mis en place pour assurer une prise en charge codifiée", il a relevé que le Maroc se trouve actuellement à la pointe en matière de diagnostic et de traitement de ces pathologies.

L'accent a été mis aussi, lors de cette rencontre, sur la psycho-oncologie c'est-à-dire : la relation médecin- patient dans le but de l'approfondir et de faire adhérer le patient au traitement, a-t-il dit, alertant sur les dangers du tabac (tabagisme actif et passif) en tant que facteur de risque principal du cancer du poumon.

Selon ce spécialiste, seul l'arrêt du tabac permettra de réduire de 90 pc des cancers des poumons d'où, la nécessité de multiplier les campagnes de sensibilisation et d'information dans ce domaine, notamment dans les rangs des jeunes et de veiller à l'activation de la loi interdisant de fumer dans les lieux publics et ce, à l'instar de ce qui se fait dans les pays occidentaux.

Lancé il y a deux ans en réponse à un intérêt toujours croissant de parfaire les soins dispensés en cancérologie thoracique, le GERCAT traite dans ce cadre, de plusieurs questions ayant un impact sur la prise en charge et le suivi médical des malades atteints de cancers bronchiques.
Samedi 23 Février 2013 - 19:13





Nouveau commentaire :
Twitter