Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc: le retrait du PI du gouvernement, une forme de militantisme et une autre manière de servir le pays (Hamid Chabat)


Dimanche 27 Octobre 2013 modifié le Dimanche 27 Octobre 2013 - 22:00

Le retrait du parti de l'Istiqlal (PI) de la majorité gouvernementale et le choix de l'opposition, ne visaient pas à perturber le gouvernement, mais constituaient plutôt une forme de militantisme et une autre manière de servir les intérêts du pays en dehors du gouvernement, a assuré le secrétaire général du PI, Hamid Chabat.




Maroc: le retrait du PI du gouvernement, une forme de militantisme et une autre manière de servir le pays (Hamid Chabat)
Intervenant, samedi à Casablanca, à l'ouverture du 4è Conseil national du parti, M. Chabat a indiqué que cette session constitue une étape importante dans l'action du PI, "qui a réussi lors de cette année à prendre des décisions audacieuses et à franchir des pas déterminants dans le cadre de la mise en oeuvre des recommandations du 16è Congrès national, et de l'application du programme de changement".

Tout cela, a-t-il dit, a permis au parti de recouvrer sa place de leader et à placer ses positions aux devants de la scène politique nationale.

Selon le secrétaire général du PI, le militantisme du parti se poursuivra pour la défense de l'intégrité territoriale nationale, la préservation du modèle démocratique marocain, l'édification de l'Etat de droit, la préservation de la dignité humaine, la promotion des valeurs de citoyenneté et le respect des droits de l'Homme.

M. Chabat a, en outre, abordé nombre de questions relatives à l'action du parti aux niveaux interne et externe, citant à cet égard la régularité des réunions de plusieurs instances du parti, l'adoption d'une nouvelle vision dans la gestion de ses biens et ses finances, la promotion de sa diplomatie à travers les rencontres avec des délégations partisanes étrangères et les visites entreprises en Mauritanie et au Mali. Il a, dans ce sens, appelé les militants du PI à demeurer attachés aux valeurs citoyennes, partisanes et humaines instituées par les fondateurs du parti de l'Istiqlal.

De son côté, le président du Conseil, Toufiq Héjira a relevé que cette session se tient à Casablanca, notamment à Hay Mohammadi au vu de la place qu'occupe cette ville dans l'histoire du Maroc moderne et celle de la résistance et du militantisme national.

Dans une déclaration à la presse, M. Héjira a souligné que le Conseil national, qui représente le parlement du parti, se penchera lors de cette rencontre sur les modalités de l'action commune "avec l'Union socialiste des forces populaires (USFP), notre principal allié lors des étapes à venir en vue de mettre en place une opposition agissante fondée sur le seul souci de servir l'intérêt national".

L'ordre du jour de ce 4è conseil national du PI prévoit notamment l'examen de diverses questions organiques et les perspectives de l'action politique lors de la décennie à venir.
Dimanche 27 Octobre 2013 - 08:58

Avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter